This post is also available in: Deutsch Português Русский English

Fundstrat Global Advisors a constaté dans un sondage, que parmi les investisseurs institutionnels et les utilisateurs de Twitter, qu’une majorité d’individus pensent que les prix des cryptomonnaies vont augmenter durant une récession.

Le sondage a révélé que 72 % des investisseurs institutionnels estiment que les prix des cryptomonnaies vont augmenter en période de récession, tandis que 59 % marquent leur accord via le sondage effectué sur Twitter. La taille de l’échantillon des investisseurs institutionnels était de 25 investisseurs institutionnels, tandis que la taille de l’enquête effectuée sur Twitter était de 5 382. L’enquête a également révélé que les banques centrales étaient considérées comme l’influence la plus forte sur les prix des cryptomonnaies (35%), suivies des marchés émergents (28%).

Cependant, Mati Greenspan, analyste de marché chez eToro, a déclaré qu’une hausse des prix pendant une récession économique n’est pas une certitude. Il ne « pense pas que c’est à ce point binaire » puisque « ces dernières années, la crypto a eu une corrélation unique avec les actifs à haut risque. Ils ont augmenté à mesure que les investisseurs cherchaient à prendre des risques supplémentaires ». Néanmoins, il a dit qu’il « comprend pourquoi les investisseurs pensent ça » et que « s’il y avait un catalyseur qui amènerait les gens à s’interroger sur le rôle de ces institutions, il est possible de les voir monter en puissance ».

La cryptomonnaie comme alternative au système financier traditionnel

Le Bitcoin n’est apparu qu’en 2009 après l’effondrement financier de 2007-2008 et il était relativement peu connu à l’époque. On ne peut donc pas dire que la cryptomonnaie ait pu être testée lors d’une vaste récession économique. Par conséquent, les mouvements de prix exacts que les cryptomonnaies feront sont encore incertains. La cryptomonnaie est communément présentée comme une alternative aux monnaies fiat soutenues par le gouvernement et, par conséquent, l’argument est avancé que les individus se tourneront vers les cryptomonnaies ‘courantes’ comme moyen d’échapper à un ralentissement économique lors d’un prix fixé en fiat garanti par le gouvernement. Cependant, des arguments valables sont également avancés selon lesquels les cryptomonnaies sont des investissements à haut risque étant donné qu’elles ont si peu d’antécédents. C’est donc ce qui motive l’argument selon lequel les particuliers, durant une période de ralentissement économique, se détourneront des cryptomonnaies lorsqu’ils recherchent la richesse et la sécurité du revenu et ce, pour aller vers d’autres investissements.

Une préoccupation importante n’est pas seulement de savoir si la cryptomonnaie sera capable d’augmenter et de maintenir son prix mieux que la volatilité récente qu’elle a connue, mais aussi de savoir dans quelle mesure elle sera utilisable comme monnaie. En période de récession économique, les gens cherchent non seulement des moyens d’assurer leur richesse, mais aussi la façon la plus efficace de dépenser leur argent en biens et services de base. Ainsi, la cryptomonnaie ne sera pas d’une grande utilité, même si le prix augmente, si les consommateurs ne peuvent pas la dépenser en biens et services qu’ils ont besoin.

Dash offre la sécurité grâce à sa facilité d’utilisation

Dash essaie continuellement de se rendre plus disponible et utilisable par un plus grand nombre de consommateurs et d’investisseurs à travers le monde car parce qu’il vise à être une monnaie pour les biens et services quotidiens. Dash a augmenté ses capacités d’investissement grâce à l’émergence d’un service de mise en commun de Masternode afin d’augmenter le nombre de personnes pouvant investir dans les Masternodes de Dash et bénéficier des avantages. Cela rend Dash plus inclusif, améliore la répartition des richesses et rend le réseau global plus stable.

Ensuite, Dash se concentre également sur l’intégration avec les différents échanges, dans les systèmes de point de vente et directement chez les commerçants afin d’augmenter le nombre d’endroits où les consommateurs peuvent dépenser les Dash qu’ils ont gagné. Dash a récemment dépassé les 3 600 marchands listés sur DiscoverDash.com, ce qui représente une hausse par rapport aux 3 000 marchands d’il y a tout juste un mois. Au Venezuela, qui souffre d’une hyperinflation bien pire que les récessions observées dans de nombreux pays développés, Dash développe rapidement son utilisation quotidienne dans tous le pays. Le Venezuela compte actuellement 1 976 marchands et les gens peuvent être vus en train d’acheter en Dash, chez Subway, de la pizza, de la crème glacée, ou bien encore un petit déjeuner voir plusieurs autres services et ce, un peu partout dans le pays. Ce taux d’utilisation élevé de Dash dans les transactions quotidiennes fait de Dash une alternative très viable aux monnaies officielles, surtout en période de récession. En effet, ses cas d’utilisation quotidienne sont en constante augmentation grâce à sa structure de DAO unique. Ensuite, à mesure que de plus en plus de gens achèteront et intégreront le réseau Dash en raison de la confiance dans sa structure et sa facilité d’utilisation, son prix et sa valeur suivront et cela se transformera en un cercle vertueux.