This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Equifax été victime d’un important piratage de données avec la fuite de 209 000 numéros de cartes crédits.

Avec ce qui s’apparente à l’un des plus grands vols de données contemporain, Equifax, l’une des trois principales sociétés américaines de renseignement de crédit, a été victime d’un piratage majeur de leur site internet. Cela a conduit à la perte d’informations confidentielles d’environ 143 millions clients comprenant les cotes de crédit, les années de naissance, les adresses et bien plus. En outre, trois hauts cadres de l’entreprise avaient vendu des parts de la société pour une valeur d’environ 1,8 millions de $ après que la fuite ait été découverte. Mais la vente a aussi eu lieu avant que l’information ne soit rendue publique et ne provoque la chute de la valeur de l’entreprise.

Cette faille souligne le besoin d’une monnaie privée décentralisée

La perte à cette échelle de données personnelles et financières sensibles montre à nouveau la nécessité d’un renforcement de la confidentialité financière et de la décentralisation. Comme de nombreuses autres monnaies basées sur la blockchain, Dash est une monnaie pseudonyme. Les transactions sont inscrites dans un journal public mais l’identité du propriétaire de ces adresses reste inconnue. Par ailleurs, les utilisateurs peuvent protéger davantage leurs transactions en utilisant PrivateSend qui dissimule les transactions et brouille le lien entre les adresses. A l’inverse d’un service centralisé par lequel tout le réseau passe, Dash est un réseau décentralisé comprenant des milliers de noeuds indépendants et des milliers de mineurs de par le monde. Il n’y a donc pas de point unique de vulnérabilité. Si certains noeuds sont piratés, de nouveaux peuvent s’activer pour rapidement boucher les trous.

Dash se dirige vers une solution à l’épreuve des temps

Alors que la question de la sécurité et des fuites de données prend de l’importance, Dash s’organise pour que le réseau aborde l’avenir sereinement. Pour commencer, Dash a lancé un programme de récompense des bugs afin que toute faille potentielle dans le code actuel soit découverte. Pendant ce temps, une des organisations principales de Dash, Dash Labs, dirigée par le fondateur Evan Duffield, s’occupe de trouver des solutions (comme par exemple la création de matériel informatique dédié pour Masternode) à des problèmes que le réseau ne rencontrera probablement pas avant des années.