This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Un nouveau partenariat entre BlockCypher et le Laboratoire national des énergies renouvelables (NREL) du ministère de l’Énergie des Etats-Unis permettrait à Dash d’être utilisé pour des échanges d’électricité pair-à-pair.

Grâce au partenariat entre le fournisseur principal de service web sur blockchain BlockCypher et le laboratoire NREL, Dash deviendra la première monnaie virtuelle à permettre la création d’une plate-forme d’échanges d’électricité reposant sur la technologie blockchain. Avec pour conséquences une augmentation de l’efficacité du réseau électrique américain et une réduction des coûts.

Selon Ryan Taylor, CEO de Dash Core, Dash remplit cette fonction sur mesure, grâce à son coût de transaction très faible et une stratégie sur le long terme d’augmentation de sa capacité réseau dans le but de supporter d’énormes volumes.

« En permettant aux compteurs d’électricité intelligents d’échanger de l’électricité via des monnaies virtuelles (avec une monétisation de la production et du stockage de l’électricité), nous pouvons perfectionner le réseau et le rendre plus stable. Notre réseau fonctionnera de façon plus efficace, et cela évitera les coûteuses améliorations et mises à niveau du réseau actuel. Conçu pour augmenter drastiquement sa capacité réseau tout en conservant des frais de transactions minimes, Dash est parfaitement adapté pour faciliter ces types de paiement. »

Utiliser la technologie Blockchain pour améliorer la gestion de l’énergie et minimiser les coûts

Selon Dylan Cutler, Ingénieur et chercheur responsable du projet de réseau électrique Blockchain au NREL, la technologie Blockchain présente une opportunité unique pour adapter une plateforme de façon à arriver à la gestion optimale du réseau électrique. Dylan Cutler testera ce projet reposant sur les paiements de pair-à-pair Dash en effectuant un échange entre deux foyers tests.

« NREL a collaboré avec les services publics, les organismes de régulation et d’autres organismes gouvernementaux pour tirer parti des DER (ressources énergétiques distribuées) dans le but d’établir un réseau électrique efficace, respectueux de l’environnement et peu coûteux. La technologie Blockchain permet d’établir une plateforme avec un fort potentiel d’augmentation de capacité réseau afin de pouvoir répondre à la demande du marché de la distribution énergétique. Cela permettrait une meilleure intégration des DER dans le réseau électrique global. Ces interactions mènent à une amélioration de la réactivité face à la demande, à une bonne réserve de capacité et une meilleur fiabilité. NREL et BlockCypher vont démontrer en quoi l’utilisation du réseau Dash facilitera les paiements de pair-à-pair, avec deux foyers d’essais situés dans le Centre des systèmes d’intégration énergétique du NREL. Dans l’idéal, ce projet sera ensuite adapté pour intégrer plusieurs foyers en permettant une bonne facilité d’interaction. »

Une approche pair-à-pair avec les paiements Dash pour régler les problèmes énergétiques

Karen Hsu, Responsable développement chez BlockCypher explique que dans un monde basé de plus en plus sur l’électricité, ce projet peut non seulement créer un système de gestion énergétique plus efficace mais aussi résoudre des crises énergétiques régionales :

« La technologie développée dans ce projet permet l’échange pair-à-pair d’énergie renouvelable. Ce sera important lors de catastrophes naturelles ou lors de coupures prolongées du réseau électrique, comme nous avons pu en témoigner l’année dernière aux États-Unis. Cette technologie est aussi importante pour répondre à l’augmentation continue de la consommation électrique, avec de plus en plus de personnes utilisant des voitures électriques et des appareils à batterie. L’échange d’électricité pair-à-pair peut améliorer l’adéquation entre la production et la demande, réduisant alors les baisses de tension lors d’un pic de consommation d’électricité. »

Selon Hsu, cela permettra bientôt aux utilisateurs de pouvoir payer en ligne leur électricité avec les monnaies virtuelles, en commençant par Dash :

« NREL est le seul laboratoire fédéral dédié à la recherche, au développement, à la commercialisation et au déploiement des énergies renouvelables et des technologies énergétiques efficaces. Nous sommes enthousiastes de pouvoir collaborer avec eux sur ce projet de Système de distribution énergétique basé sur une blockchain. Les utilisateurs pourront de façon instantanée partager de l’énergie (solaire, hydro ou éolienne), recharger leur véhicule à moteur hybride sur des stations de distribution électrique placées chez les particuliers et dans les entreprises, et pourront payer en ligne pour leur consommation électrique à des coûts réduits. »