This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Node40, l’agence de conformité fiscale en matière de cryptomonnaies et Alt36, le système de point de vente destiné aux entreprises de cannabis, ont récemment annoncé un partenariat visant à aider les entreprises qui acceptent des paiements en Dash à respecter la loi.

Ce partenariat tentera d’aider à remédier au fait que le respect de la réglementation est encore vague aux États-Unis. En effet, les gouvernements des 33 États ont légalisé un certain type de cannabis alors qu’au au niveau fédéral, la vente de marijuana reste illégale. La confusion est encore plus grande lorsque le gouvernement exige des entreprises de cannabis qu’elles respectent les obligations fiscales… Ces règles peu claires tant au niveau du cannabis que des cryptomonnaies donnent un sérieux mal de tête aux chefs d’entreprise.

Le communiqué de presse décrit la plate-forme Balance de Node40, présentée sous forme de SaaS (logiciel en tant que service, ou en anglais, Software-as-a-Service), et ayant le but d' »aider les utilisateurs à recevoir et traiter les données des transactions liées aux paiements Dash, suivre la taxe sur les ventes et évaluer les bénéfices, vérifier les transactions dans la blockchain et rendre compte des gains et pertes en crypto-monnaie, ainsi que fournir des informations récapitulatives sur toutes les données traitées ». Perry Wood, le PDG de NODE40, a expliqué comment cette plate-forme aidera Alt36 et ses utilisateurs:

“Avec les nombreuses transactions en cryptomonnaies que Alt Thirty Six gère, notre solution leur permettra de maintenir facilement des rapports précis et conforme. Grâce à ce partenariat, la plate-forme Balance de NODE40 élargit son champ d’action pour servir les entreprises clientes, en plus des détenteurs individuels de crypto-monnaies.”

Le cofondateur et PDG de Alt Thirty Six, Ken Ramirez, a également expliqué comment cette collaboration les aiderait à accroître la popularité des crypto-monnaies dans l’industrie de la marijuana.

“NODE40 valorise la technologie de pointe, et il est clair que leur équipe de direction comprend bien notre mission qui est de rendre l’industrie croissante du cannabis complètement cashless.

Nous croyons que les paiements numériques sont l’avenir du commerce mondial, et nous sommes convaincus que la combinaison de la technologie blockchain et de la monnaie numérique Dash révolutionnera l’industrie des paiements.”

Difficultés et importance de la conformité

La plate-forme Balance permet aux utilisateurs d’accéder à l’historique de leurs transactions « à partir de différents portefeuilles matériels ou logiciels, ainsi que d’échanges comme Coinbase, GDAX, Gemini et Bittrex ». Le bilan « fournit alors un résumé de qualité, précis et détaillé, y compris la date, l’heure, le type de transaction, les gains à court ou à long terme ainsi que l’écart de prix », qui est documenté sur une feuille de calcul et peut être remis à un CPA. Cela permet de satisfaire aux règles complexes du code fiscal américain, qui peuvent entraîner des vérifications et des pénalités sérieuses si elles ne sont pas respectées. L’industrie du cannabis est soumise à une pression encore plus forte car elle existe dans un état semi-légal et ne bénéficie de certaines protections que dans la mesure où elles sont conformes à toutes les autres lois et réglementations.

Cependant, l’industrie du cannabis n’est pas le seul secteur qui peut bénéficier d’une assistance en matière de conformité fiscale au niveau crypto . Traditionnellement, on a souvent remis en question la tenue des comptes dans les industries où l’on ne disposait que d’argent liquide ou dans les industries lourdes de trésorerie telles que les food-trucks, les petits cafés-restaurants, et en général, auprès personnes qui n’avaient pas accès aux services bancaires. Aux États-Unis, ces entreprises sont toujours assujetties à l’impôt et une mauvaise tenue des livres de comptes peut être un vrai casse-tête. La capacité des crypto-monnaies pour la tenue des comptes et le service Balance de Node40 permettraient à ces industries de se conformer facilement à l’impôt tout en évitant de nombreux risques liés aux problèmes juridiques et à toutes leurs conséquences.

Dash exploite sa structure unique pour aider les utilisateurs

Dash est une monnaie décentralisée, numérique, de pair à pair, mais comme toutes les données sont stockées sur la blockchain, il est facile de voir les transactions, ce qui, espérons-le, repoussera les réglementations indues des fonctionnaires du gouvernement qui ont peur de la vie privée. Toutefois, Dash offre toujours PrivateSend, qui mixe toutes les transactions, mais qui stocke quand même toujours toutes les informations sur la blockchain afin de donner plus de sécurité et de confidentialité à ceux qui utilisent le service. Ainsi, Dash est en mesure d’offrir une certaine souplesse en matière de conformité puisqu’il est en mesure de construire des services comme Node40 sur sa plate-forme afin d’aider les entreprises du monde réel à éviter les conséquences très réelles d’un manque de conformité. Cependant, Dash ne veut pas être une cryptomonnaie « amie du gouvernement » comme l’ont fait les dirigeants d’autres crypto. Dash veut être de la monnaie numérique qui peut être utilisée dans les achats quotidiens et souhaite prendre une part de marché significative sur la monnaie fiduciaire afin de donner à tout un chacun plus de liberté financière et monétaire.