This post is also available in: Deutsch Português Русский English

MyDashWallet a lancé une série d’améliorations, y compris des fonctions de confidentialité faciles à utiliser et une plateforme de pourboires performante.

MyDashWallet, une interface web inspirée de MyEtherWallet, est une plateforme financée par le trésor qui offre une expérience de porte-monnaie en ligne, ce qui faisait défaut à Dash depuis des années. La plateforme interagit également avec les portefeuilles matériels, prend en charge les fonctions InstantSend et PrivateSend, et offre une plateforme de pourboires performante qui permet aux utilisateurs d’envoyer de petites sommes à des utilisateurs de Twitter, Reddit et Discord, à des adresses e-mail, etc. MyDashWallet a récemment sorti une mise à jour avec plusieurs améliorations clés :

« Ces dernières semaines, nous avons implémenté plusieurs mises à jour selon les demandes des utilisateurs :

  • Une interface mobile plus conviviale (la police est plus petite dans les en-têtes, le design du menu a été amélioré, le logo etc.)
  • Nous sommes passés des explorateurs Dash externes (soit ils nous bloquent, soit ils plantent, pas très pratique pour nos utilisateurs), aux nôtres : https://mydashwallet.org:3001/insight (ce qui nous permettra aussi de prendre en charge bien plus de fonctionnalités à l’avenir, comme des transactions non confirmées, un suivi immédiat des pourboires, du mixage, etc.)
  • Liste d’adresses améliorée pour de nombreuses adresses : chacune est désormais sélectionnable en tant que texte et comporte un lien Explorer supplémentaire pour en savoir plus
  • Amélioration de la mise à jour du solde pour les autres navigateurs (autres que Firefox et Chrome)
  • Résolution du problème «indice d’adresse 0 vide» signalé par certains utilisateurs de portefeuilles physiques Ledger (actuellement plus stable)
  • Grâce au firmware v1.4.1 de Ledger, la prise en charge des navigateurs fonctionne immédiatement et est beaucoup plus rapide
  • Le mode Mélange possède maintenant un scanner de code QR, comme les modes Import de clé privée et Envoi à l’adresse (tous ajoutés plus tôt ce mois-ci)
  • Nombreuses autres corrections plus mineures »

La fonctionnalité PrivateSend et le nouveau scanner de code QR sont d’un intérêt particulier. Ils constituent la première implémentation largement accessible des fonctions de confidentialité améliorée de Dash à pouvoir être utilisée sur les appareils mobiles, en particulier avec le nouveau scanner de code QR. Cette fonction est partiellement basée sur la confiance, puisqu’elle utilise les nodes de MyDashWallet pour effectuer le mélange et la transmission des fonds, mais elle représente une amélioration significative vis-à-vis des solutions alternatives disponibles actuellement et permet aux utilisateurs soucieux de leur confidentialité de disposer d’une solution avant que la plateforme Evolution n’améliore l’efficacité et l’ergonomie de PrivateSend.

La confidentialité utilisable est le but ultime des cryptomonnaies parce qu’elle nécessite des full nodes

Des fonctionnalités de confidentialité améliorées sont disponibles pour un grand nombre de cryptomonnaies, mais leur ergonomie est fortement limitée à cause des difficultés inhérentes à l’obfuscation des données de transaction. Les monnaies axées sur la confidentialité, qu’elles emploient le mélange de tokens comme Dash ou le cryptage comme Zcash, Monero et beaucoup d’autres, ont besoin d’une full node pour assurer la confidentialité des transmissions. Cependant, puisque les portefeuilles légers (aussi appelés clients allégés) doivent communiquer avec la node, certaines données doivent être transmises pour effectuer la transaction, or pour que la node puisse les lire, ces données ne peuvent pas être privées. Toute monnaie utilisant actuellement des fonctions de confidentialité améliorées sur des appareils mobiles, des portefeuilles en ligne et autres, doit donc transiger en confiant ses données à la node. Même si ce système représente une amélioration vis-à-vis de l’absence de fonctions d’anonymisation, de nombreuses monnaies axées sur la confidentialité évitent cette approche imparfaite parce qu’elle pourrait mener à la création de « leurres » attirant les utilisateurs recherchant la confidentialité dans un point central de désanonymisation.

Dash offre depuis longtemps aux utilisateurs de portefeuilles mobiles et légers des possibilités d’améliorer leur confidentialité au-delà de ce que proposent les transactions ordinaires. En envoyant une transaction PrivateSend à un portefeuille mobile vide, l’historique précédent des tokens envoyés est effacé. Cela signifie que même si les transactions peuvent être reliées au portefeuille en question, l’origine des fonds qu’il contient reste inconnue, ce qui représente une amélioration significative vis-à-vis de Bitcoin et des autres cryptomonnaies similaires en termes de confidentialité. Cependant, avec les améliorations de MyDashWallet, l’origine de la transaction finale elle-même peut également être cachée, ce qui donne une solution de confidentialité complète et facile d’utilisation accessible à tous, du moment que l’utilisateur fait confiance aux nodes du service.

Le milieu des cryptomonnaies à confidentialité améliorée est devenu de plus en plus concurrentiel

La demande de cryptomonnaies offrant des degrés de confidentialité plus élevés s’est accrue au fil des années et a entraîné l’apparition de nombreuses « monnaies anonymes ». Précédemment appelé Darkcoin, Dash a été la première monnaie majeure à fournir une confidentialité améliorée et a rapidement été suivi par d’autres projets tels que Monero. Depuis lors, Zcash et de nombreux autres projets ont été lancés, dont Verge, qui a récemment réussi à être intégré au sein du géant du divertissement pour adultes, Pornhub.

Dash est sans doute le seul projet du groupe à éviter une approche de la confidentialité basée sur le cryptage et à se concentrer plutôt sur l’utilisation de son réseau de masternodes pour mélanger les fonds entre les utilisateurs, dissimulant ainsi leur origine. Cette approche est employée pour préserver la fongibilité et la transparence du réseau, améliorer l’efficacité et anticiper les défis auxquels seront confrontées les méthodes basées sur le cryptage face à l’informatique quantique.