This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

L’élection des Trust Protectors pour l’Irrevocable Trust du DAO de Dash aura lieu en mars. A l’origine, ils avaient été formés en juillet 2017 afin de s’assurer que le Dash Core Group (DCG) reste transparent face au réseau Dash. Pour rappel, le Dash Core Group est l’organisation la plus importante qui est responsable du développement de Dash.

C’est le réseau Dash tout entier qui est le premier bénéficiaire du Trust. Le trust détient 100% des actions du Dash Core Group et la fiduciaire permet de garantir que le DCG agisse conformément aux souhaits du réseau. Les protecteurs servent en tant que système de contrôle et d’équilibrage afin de vérifier que la fiduciaire et le DCG font bien leur travail et ils ont aussi la capacité de remplacer tout membre si ces derniers ne servent pas de façon satisfaisante les meilleurs intérêts du réseau. Le réseau des masternodes de Dash réélit chaque année les six Trust Protectors afin d’être assuré qu’ils gardent en tête les meilleurs intérêts du réseau.

Le Dash Core Group collaborera avec Dash Watch en tant que tierce partie objective et ce, afin de vérifier le processus de nomination et de s’assurer que les candidats remplissent les conditions préalables appropriées. Dash Watch acceptera les candidatures via [email protected] et ce, jusqu’au 24 février. Les candidats devront présenter « une pièce d’identité valide et une preuve de résidence, puisque le fiduciaire devra effectuer des vérifications KYC avant de confirmer la nomination d’un Trust Protector élu » ainsi que d’autres critères.

  • Age légal
  • Capacité mentale
  • Pas un criminel
  • Aucun conflit d’intérêts avec le poste
  • Ne pas être un citoyen de l’Iran, de la Corée du Nord, de la Syrie, du Soudan ou de Cuba, et ne pas faire partie de la liste des « citoyens spécialement désignés » (SDN) gérée par le Département du Trésor des États-Unis.

L’élection utilisera un système de vote par approbation et « le logiciel sera open source, afin que tout le monde puisse vérifier le processus ».

Les systèmes contractuels créent une base pour les systèmes décentralisés

La crypto-monnaie a été créée à partir d’une philosophie anti-étatique visant à maximiser l’utilité et la prospérité des consommateurs qui recherchent l’indépendance financière et monétaire. Cependant, les marchés libres apprécient, respectent et font respecter la règle des contrats volontaires, ce qui garantit que toutes les parties remplissent leur part du marché. Ces contrats prennent d’autant plus d’importance dans les crypto-monnaies que le travail est souvent dispersé à travers le monde et nécessite souvent la délégation de responsabilités à une poignée de personnes possédant des connaissances et des compétences spécialisées. La structure de Dash veille à ce que cette délégation de responsabilité ne s’écarte pas de son obligation de servir avant tout les intérêts du réseau en mettant en place un système de contrôle et d’équilibrage

Actuellement, le Dash Core Group est financé par les fonds du Trésor du DAO (10 % des récompenses mensuelles issues des blocs) et grâce aux votes des Masternodes. Ces derniers ayant chacun un intérêt financier puisqu’ils possèdent au moins 1 000 Dash. Dans ce système, le Dash Core Group peut être dé-financé, mais c’est souvent considéré comme l’option nucléaire puisque cela représente soit « tout ou rien ». Cependant, l’Irrevocable Trust du DAO de Dash et les Trust Protectors permettront de façon extrêmement pointilleuse d’ajuster ou de supprimer les personnes ou les choses jugées problématiques en matière de leadership, de travailleurs ou de projets.

Le contrôle et la prévention des participants de certains pays par le KYC a suscité des inquiétudes au sein de la communauté en faveur de la décentralisation. Il a été précisé que c’est parce que le Dash Core Group est une société constituée en société américaine et qu’avoir un Trust Protector de ces pays créerait des maux de tête supplémentaires en matière de conformité pour la société de crypto-monnaies qui compte déjà plusieurs membres. Cependant, cette spécification ne concerne que le Dash Core Group et non Dash, qui est sans frontières. Une solution potentielle pour l’avenir est de réorganiser le DCG dans plusieurs juridictions, mais le DCG n’a actuellement pas pu poursuivre cette option par manque de temps et d’argent.

Innover sur les anciens systèmes juridiques

Cette méthode d’exécution des contrats n’est pas nouvelle puisqu’elle existe actuellement dans le monde entier sous forme de lois et de systèmes judiciaires. Cependant, ce système a souvent invoqué le  » bâton  » dans la théorie du bâton et de la carotte et ce, afin d’encourager les individus à suivre les décisions et les accords des contrats conclus volontairement. Dash innove en tirant parti de la  » carotte  » par le biais de multiples incitations financières pour maintenir des relations pacifiques et productives.

Les Trust Protectors de Dash constitueront un autre mécanisme de contrôle et d’équilibre dans le nouveau système afin d’assurer qu’une organisation autonome décentralisée peut fonctionner au moins aussi bien que l’ancien système juridique. Les Trust Protectors peuvent être comparés à un conseil d’administration d’une société qui supervise des actions importantes et intervient simplement lorsque la direction s’égare en vue de maintenir l’entreprise sur la bonne voie et dans l’intérêt des actionnaires. Cela permet à Dash de mieux s’auto-réguler sans intervention gouvernementale, tout en s’assurant que le réseau peut rester décentralisé, maintenir un consensus et développer de nouvelles innovations.

*Mise à jour: Une version précédente de cet article a mal écrit le courriel de Dash Watch pour les demandes de renseignements sur les élections de Trust Protectors. Le bon courriel est [email protected] et l’article a été mis à jour en conséquence.