This post is also available in: Deutsch Português Русский English

D’après le PDG de Cryptobuyer, l’un des principaux échanges de cryptomonnaies de la région Amérique latine offrant aussi une solution marchande connue sous le nom de Cryptobuyer Pay, Dash y aurait été durant trois mois consécutifs la cryptomonnaie la plus utilisée.


Pour Jorge Farias, le PDG, Dash s’est classé comme la cryptomonnaie la plus populaire utilisée par les entreprises qui ont adopté Cryptobuyer Pay, le système pour les point de vente et ce, depuis les trois derniers mois. Il devance ainsi Bitcoin, Litecoin et Binance Coin. Farias croit que la combinaison des faibles frais et de l’expérience utilisateur inégalée de Dash l’a amené à devenir le roi de l’adoption dans la région :

« Dash est une combinaison d’une grande adoption dans la région et d’une des meilleures expériences utilisateur. Évidemment, les frais peu élevés sont un grand incitant, mais l’accent mis sur la facilité d’utilisation est un des éléments clés qui ont fait la différence auprès de Cryptobuyer lorsqu’il est devenu, il y a des années, la première plateforme en Amérique latine à adopter cette technologie. »

Farias a tout d’abord noté publiquement la montée en flèche de Dash sur la plateforme lors d’un épisode du Dash News Podcast, où il a mentionné que Dash avait dépassé Bitcoin dans le courant de l’année pour la première fois au printemps. Depuis lors, la popularité de Dash a été beaucoup plus constante et la tendance a changé en sa faveur. Cryptobuyer a également laissé tomber Bitcoin de la plateforme. Cette décision a été prise au début de 2018 en raison de la congestion du réseau et de la mauvaise expérience des utilisateurs qui en a résulté: de longs délais de confirmation et des frais élevés. Seuls Dash et Litecoin étaient alors disponibles à ce moment.

Stratégie d’adoption de Cryptobuyer: une nouvelle carte NFC

En plus de sa solution marchande, Cryptobuyer a lancé de nouvelles solutions orientées vers l’adoption de la cryptomonnaie dans la région. La société a récemment annoncé le lancement pilote d’une carte physique NFC (Near-field communication) pour répondre à la demande généralisée :

« Le QR code est un standard dans les systèmes de paiement de notre écosystème car c’est une option simple et bon marché à mettre en œuvre et à déployer. Cependant, nous avons reçu de nombreuses demandes de nos commerçants et utilisateurs pour obtenir une carte physique. »

D’après Cryptobuyer, la carte sera préchargée avec de la cryptomonnaie, y compris avec du Dash, et pourra être utilisée chez tout commerçant qui utilisera le système point de vente associé :

« Notre carte NFC peut être utilisée dans nos points de vente affiliés et sera distribuée et rechargée avec Bitcoin, Litecoin, Dash, Tether, Binance BNB et bien sûr notre propre jeton XPT dans nos mêmes distributeurs, ce qui augmentera leur valeur. »

La solution de point de vente Cryptobuyer a été intégrée chez des commerçants de renom, notamment au Venezuela. Plus tôt cette année, le système a été intégré à la chaîne de grands magasins populaires Traki et plus tard à Farmarato, une pharmacie qui est devenue un symbole clé de la solidarité vénézuélienne.

Solide performance de Dash sur plusieurs métriques en Amérique latine


En plus du Venezuela, Dash s’est imposé dans toute l’Amérique latine en tant que système de paiement. En début d’année, Dash a été intégré au processeur de paiement Xpay, qui a récemment revendiqué 100 sites marchands au Venezuela et en Colombie. Cet été, Dash a revendiqué avoir 10 000 portefeuilles Android actifs au Venezuela, dont 15 000 dans la grande région de l’Amérique latine. Aujourd’hui, rien que pour le Venezuela, ce nombre aurait atteint 24 000.

L’expansion de Dash en Amérique latine peut être attribuée à la résolution des principaux problèmes liés aux paiements, y compris les transferts de fonds qui peuvent coûter de substantiels frais de transaction quand on utilise des méthodes traditionnelles de paiement. En outre, deux centres commerciaux de l’ouest du Venezuela ont adopté Dash pour les paiements des parkings, qui est un point sensible dans le pays. Ce sont plus de 1.000 Dash qui ont été payé pour le parking d’un de ces centres.