This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

L’adoption du Dash au Venezuela a dépassé les 2 500 marchands rendant le pays qui télécharge le plus de portefeuilles au monde.

Cette semaine, le nombre total de commerçants acceptant Dash pour les paiements au Venezuela et qui sont listés sur le site DiscoverDash a dépassé les 2 500. Et, étant à exactement 2 517 au moment de la rédaction de cet article. Cela représente bien plus de 50 % du nombre total de marchands acceptant Dash et connus à l’échelle mondiale, et dont le chiffre s’élève actuellement à 4 482. Selon Alejandro Echeverría, directeur de Dash Merchant Venezuela, l’activité des transactions a également augmenté. Il a vu le nombre de transactions quotidiennes augmenter à plusieurs reprises, au point de les compter actuellement par centaines chaque jour :

« Il est important de mentionner que c’est dans notre point de vente que nous pouvons mesurer ces statistiques, mais qu’il existe des marchands qui préfèrent facturer directement de leur portefeuille (exemple : les petits kiosques où le propriétaire est toujours présent), et donc, on présume que le nombre de transactions est encore plus élevé que cela.

Tout cela a été rendu possible grâce aux efforts conjoints des équipes qui travaillent sur la promotion, et surtout celles qui ont pour mission de «stimuler la consommation» (qui est la troisième étape de notre stratégie en vue d’une adoption massive de Dash), au cours desquelles les entreprises font des réductions, réalisent des promotions et les soutiennent sur le terrain. De plus, la campagne d’influenceurs que nous avons lancée sur Instagram a été très fructueuse et a attiré encore plus l’attention. »

Dash Merchant Venezuela s’est principalement concentré sur l’intégration de nouveaux marchands, ce qui a conduit à une image d’adoption très répandue chez les marchands. Les efforts futurs pourraient viser à accroître le nombre de consommateurs et la liquidité afin d’accroître la clientèle qui soutient ces commerçants.

Le nombre de téléchargements du portefeuille Dash a augmenté, en partie grâce aux ventes de téléphones KRIP

En outre, les téléchargements du portefeuille ont également explosé au Venezuela. Selon le PDG de Dash Core Ryan Taylor, le Venezuela est aujourd’hui la première source de téléchargement des portefeuilles officiels Dash, ce qui indique une forte croissance de l’utilisation dans la région. Une partie importante de ces derniers est probablement liée aux téléphones mobiles KRIP, qui sont des smartphones à bas prix et pré-équipés d’une multitude d’applications Dash incluant un portefeuille Dash, un service de bons cadeaux Bitrefill et l’application de courtage Uphold, permettant aux nouveaux utilisateurs d’acheter et de dépenser des Dash grâce à cet appareil et de façon totalement transparente. De plus, les nouveaux téléphones sont livrés avec un portefeuille en papier préchargé d’une petite quantité de Dash afin que les utilisateurs puissent directement commencer avec comprendre comment l’utiliser bien avant leur premier achat.

Il a été rapporté, qu’avant le début de ce mois, plus de 66 000 téléphones portables KRIP avaient été vendus, et sur lesquels, potentiellement, des milliers de nouveaux portefeuilles pourraient avoir été créés. Aujourd’hui, KRIP se concentre principalement sur le marché vénézuélien, augmentant ainsi le pourcentage d’utilisateurs dans cette région.

Les achats et le nombre de transactions via les points de vente sont en hausse constante

Le nombre d’utilisateurs, les transactions et les achats ont augmenté de façon constante malgré l’effet dissuasif naturel du marché baissier, qui a vu le prix de Dash chuter considérablement depuis son sommet historique il y a un an. Echeverría ne pense pas que l’adoption à grande échelle ait encore été réalisée, mais il est très optimiste en voyant les progrès substantiels réalisés cette année :

« Nous n’en sommes pas encore là, il y a beaucoup de travail à faire, mais nous avons beaucoup avancé cette année. En un an seulement, nous avons acquis 2500 marchands dont de grandes marques comme Subway, Papa Jonh’s, Church’s Chicken, nous avons un centre de support exclusif pour aider les utilisateurs (Dash Help), nous avons rendu possible l’utilisation de Dash sans Internet (Dash Text), et bien d’autres choses incroyables. »

Plus important encore, Echeverría voit dans les progrès réalisés jusqu’à présent au Venezuela un modèle de réussite future, montrant ce que les efforts concentrés sur Caracas ont permis de réaliser et qu’ils puissent être reproduits ailleurs :

« La plupart des travaux ont été réalisés à Caracas, 95% des commerçants et utilisateurs sont ici dans la capitale. Mais c’est la bonne façon de procéder : se concentrer sur un lieu/une ville spécifique, prouver la stratégie, puis l’étendre. Donc, puisque nous avons déjà prouvé que notre stratégie fonctionne, nous devons la répéter et la mettre à l’échelle. De plus, l’une des choses que nous devons résoudre, c’est la question des liquidités. Pour cela, nous avons déjà mis en place une alliance avec Bitnovo pour le projet de Dash Remittances. De cette façon, nous allons « mettre Dash entre les mains des gens » et Dash va couler dans l’économie. Répéter et mettre à l’échelle, c’est ce que nous devons faire. En outre, nous nous tournerons vers les grands supermarchés et les pharmacies afin de les convaincre eux-aussi. »

En dehors du Venezuela, d’autres équipes continuent de faire d’importants progrès. En Colombie, l’adoption par les commerçants de Dash a également connu une forte hausse, les équipes locales ayant signalé 311 commerçants à bord.

Mise à jour : Plusieurs heures après la publication de cet article, Dash Core a publié un article de blog qui, entre autres, a précisé que le chiffre réel des ventes de mobiles KRIP est 66.000 (pas 7.000), et cet article a depuis été mis à jour pour refléter ces nouvelles informations.