This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Un développeur de l’importante entreprise Blockstream, spécialisée dans la technologie blockchain, a déclaré que les frais de transactions de Bitcoin vont continuer à augmenter. Pendant ce temps, Dash possède une stratégie sur le long terme pour augmenter la capacité “on-chain” afin de garder les frais au plus bas.

Dans un court mais sombre article titré Cher Bitcoin : Je Suis Désolé Mais Les Frais De Transactions Vont Augmenter, le développeur de chez Blockstream, Rusty Russell, brosse un tableau sinistre de la première crypto-monnaie majeure de tous les temps. Il loue les avantages d’un système de paiement décentralisé mais soutient que sa capacité ne sera jamais suffisante, avec des “frais de transactions de Bitcoin qui ne vont désormais qu’augmenter. Comptez dessus”.

“Bitcoin est incapable d’augmenter sa capacité pour répondre à la demande, sauf si la demande venait à disparaître et que tout échouerait alors. Admettons que le Bitcoin soit utilisé par 100 000 personnes aujourd’hui et que nous souhaitons que tout le monde puisse l’utiliser, alors la capacité de Bitcoin doit être multipliée par 75 000. Le réseau est déjà à la peine avec, d’une part, les 140 GB de stockage dûes aux 8 premières années de bitcoin alors qu’il n’était presque pas utilisé et, d’autre part, avec la centralisation rampante du minage qui rend les choses plus difficiles pour les petits mineurs indépendants, et cela fait peur à tout le monde.”

La scission de Bitcoin provoquée par la question de la capacité “on-chain” pourrait se séparer en deux à nouveau

La question de comment augmenter la capacité du réseau a été polémique depuis longtemps dans le monde du Bitcoin et ces désaccords ont déjà conduit à une scission de la blockchain cette année : Bitcoin Cash a alors bifurqué depuis la blockchain originelle afin de proposer une solution de capacité on-chain sous la forme de blocs plus importants. Cependant, il semblerait que le consensus sur l’augmentation de la taille de bloc à 2mb se trouve au milieu de nouvelles frictions. Certains éléments de la communauté restent décidés à empêcher cette augmentation comme l’explique le développeur de chez Blockstream et de Bitcoin Core, Luke Dashjr:

La raison nº1 qui conduira à l’échec de Segwit2x est que ses partisans ont décidé d’ignorer la communauté au lieu de trouver un consensus véritable

Tandis que les signataires de l’accord NYC restent déterminés à aller de l’avant avec Segwit2x, comme le développeur principal Jeff Garzik l’a annoncé clairement:

Segwit2x et NYA ont atteint jusqu’ici leurs objectifs avec brio et continueront comme prévu

L’accord Segwit2x a bénéficié d’un soutien écrasant de la part de la puissance de calcul des mineurs de Bitcoin, avec plus de 80-90% acceptant le consensus d’augmentation de la capacité. Si, après l’activation imminente de Segwit, de petits éléments de la communauté refusaient de participer à l’augmentation de la taille de bloc, cela pourrait provoquer une nouvelle scission et on aurait alors trois Bitcoins.

Dash est arrivé à un consensus et possède une stratégie d’augmentation de la capacité sur le long terme

En fort contraste avec la situation de Bitcoin, Dash est arrivé à un consensus ferme à propos de la capacité et de la volonté de garder de faibles frais de transactions pour les transactions on-chain. Début 2016, lorsque le débat sur la taille de bloc du Bitcoin commençait à prendre de l’ampleur, le fondateur de Dash, Evan Duffield, posa une question de gouvernance au réseau des Masternodes de Dash. Il leur demanda si, au besoin, la taille de bloc devrait être augmentée à 2mb. Le réseau vota en faveur par une majorité écrasante et, depuis, Dash possède aussi une stratégie d’augmentation de la capacité réseau à travers une solution on-chain.

D’après la feuille de route de Dash Evolution, la taille de bloc serait augmentée régulièrement pour faire face à la montée du volume de transaction. Les blocs atteindraient les 400mb et plus afin de traiter plus de 4000 transactions par seconde. Afin de faire face à la charge supplémentaire engendrée sur le réseau, les Masternodes sont actuellement rémunérés pour opérer des noeuds et reçoivent 45 % de la part de la récompense du bloc des nouvelles unités émises. Pour finir, du matériel open-source spécialisé est en cours de développement et permettra aux transactions d’augmenter en capacité on-chain de manière plus efficace, et cela même avec un grand nombre d’utilisateurs sur le réseau.