This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Hier, Dash a réduit ses récompenses de blocs de 7,14 %. Cela permet au réseau d’atténuer l’inflation tout en facilitant la transition vers un réseau payant.

Dash réduit son taux d’émission de pièces de 7,14% tous les 210240 blocs soit environ tous les 383,25 jours. En comparaison, Bitcoin réduit son taux d’émission de pièces de 50 % tous les 4 ans, ce qui représente un ajustement beaucoup plus marqué et qui aura libéré 99 % de tous les bitcoin existants pour 2036, ainsi que 99,9 % pour 2048, pour enfin atteindre 21 millions de bitcoins d’ici 2140. Cependant, Dash a un ajustement beaucoup plus graduel qui lui laissera le temps de développer l’infrastructure du réseau, la technologie et la communauté pour les frais nécessaires à l’autosuffisance de son réseau.

« Dash continuera à émettre des pièces pendant environ 192 ans avant qu’une année complète de minage crée moins d’un DASH. Après 2209, c’est seulement 14 DASH supplémentaires qui seront créés. Le dernier DASH quant à lui mettra 231 ans à être généré,. Il commencera en 2246 et se terminera lorsque les émissions cesseront complètement en 2477. »

Étant donné que Dash réserve un maximum de 10 % des récompenses des blocs de chaque mois pour la Trésorerie, seule une fourchette du total des Dash en circulation peut être calculée pour 2254. Il s’agit d’un minimum de 17.742.696 DASH, dans l’hypothèse d’une allocation nulle à la Trésorerie et d’un maximum de 18.921.005 DASH, sous réserve d’une allocation totale à la Trésorerie.

Encourager les opérations futures

La plupart des crypto-monnaies reposent sur des incitations économiques. Par exemple, le fait que les mineurs soient récompensés avec des pièces afin de fournir la puissance de calcul nécessaire à la vérification des transactions. Cependant, la crypto-monnaie doit aussi offrir aux consommateurs des transactions à un coût quasi nul, ce qui crée un déséquilibre. La majeure partie de la cryptocurrency est construite autour d’incitations économiques, telles que le fait que les mineurs soient récompensés par des pièces de monnaie pour fournir la puissance de calcul nécessaire à la vérification des transactions, mais la cryptocurrency est également destinée à offrir des transactions à un coût quasi nul aux consommateurs, ce qui cause un déséquilibre. Le pont entre ces deux attributs est les récompenses des blocs pour la création de nouvelles unités de devise jusqu’à ce qu’une limite maximale soit atteinte dans le but de prévenir une inflation fulgurante. Étant donné que le nombre de pièces autorisées à être créées diminue (« de moitié ») alors que la puissance de hachage augmente, il devient exponentiellement plus difficile et plus coûteux d’extraire ces nouvelles pièces. L’objectif est que la récompense pour avoir créé ces nouvelles pièces puisse facilement transférer les incitatifs de récompense aux frais de transaction qui sont presque nuls et ce, à mesure que le réseau se développera, rendant des millions de frais presque nuls rentables pour les mineurs qui fournissent la sécurité au réseau.

L’un des outils créés pour les masternodes qui se partagent les 90 % restants des récompenses Dash à 50/50 avec les mineurs, montre que la sécurité du réseau Dash continuera à générer des rendements annuels significatifs. Avant la plus récente diminution des récompenses de bloc, le ROI annuel était supérieur à 7 %, mais se situe maintenant autour de 6,5 % et devrait rester supérieur à 2 % jusqu’en 2036 environ. Ces rendements contribueront à compléter les frais du réseau en pleine croissance jusqu’à ce que les frais puissent assurer eux-mêmes la validation des transactions du réseau.

Dash trouve des solutions alternatives

Dash ne met pas tous ses œufs dans le même panier puisque le réseau est constamment dans la recherche et le développement de nouvelles façons d’améliorer les vitesses de transaction, les coûts et la sécurité. Plus récemment, Dash a publié l’InstantSend automatique, qui s’appuie sur le réseau des masternodes afin de permettre à tout le monde de bloquer des transactions en moins de 2 secondes pour moins d’un centime d’euro. De plus, Dash est en train de développer ChainLocks qui est un nouveau moyen d’atténuer de manière significative les attaques de 51% en verrouillant le premier bloc publié sur le réseau. ChainLocks couvre les risques d’attaques réussies sur le réseau Dash si jamais les récompenses des blocs de Dash deviennent trop faibles pour inciter suffisamment de mineurs et de masternodes à maintenir un niveau de hashrate élevé. Ces améliorations ont été rendues possibles grâce à des équipes financées par l’intermédiaire du réseau de la Trésorerie qui utilise un maximum de 10 % des récompenses mensuelles des blocs. Cela donne également à la communauté Dash plus de contrôle puisqu’elle peut contrôler dynamiquement le taux d’inflation de Dash en libérant plus ou moins de Dash pour différents projets et équipes qui apportent différentes opportunités au réseau. Dans l’ensemble, ces attributs de Dash aident à positionner le réseau à long terme pour qu’il devienne de l’argent liquide numérique pour les achats quotidiens.