This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Dash a annoncé une date pour l’élection des Trust Protectors de l’Irrevocable Trust du DAO de Dash, renforçant ainsi l’efficacité de la décentralisation du réseau Dash.

Le principal pôle de développement de Dash, le Dash Core Group, est contrôlé par le réseau des masternodes, de même que l’ensemble des différents projets qui sont entièrement financés par la trésorerie de Dash, faisant de Dash un des projets les plus décentralisés dans le monde des crypto-monnaies. Ce contrôle s’effectue par un vote symbolique de la part des masternodes, ou plus concrètement par la révocation ou l’octroi de fonds. Afin de formaliser et de rationaliser cette propriété sur le réseau, l’Irrevocable Trust du DAO de Dash a été créé, comme cela a été indiqué dans un nouvel article par Ryan Taylor, le CEO de Dash Core Group :

« Le Dash Core Group (« DCG ») a annoncé en juillet 2017 la création de ‘The Dash DAO Irrevocable Trust’, dans le but de s’assurer que les opérations du Dash Core Group seraient effectivement contrôlées et régies par le réseau Dash. Les travaux de mise sur pied de ce Trust ont été achevés fin de décembre 2017 et annoncés publiquement en janvier 2018. Le réseau Dash est le bénéficiaire ultime du Trust et ce Trust détient 100 % des actions du Dash Core Group Inc. »

En détenant directement des actifs tel que le Dash Core Group, plutôt que de simplement contrôler une source importante de revenus, l’organisation autonome décentralisée de Dash (autrement dit le DAO) est en mesure de revendiquer de manière plus réaliste un contrôle et une propriété entièrement décentralisés sur l’écosystème. A cette fin, un groupe de six ‘Trust Protectors’ sera élu par le réseau des masternodes en mars, et pourra affirmer ce contrôle direct sur l’équipe centrale. D’après Taylor :

« Les protecteurs du Trust, ‘The Trust Protectors’, sont un groupe de six personnes qui s’assurent que ce Trust fonctionne tel que prévu. Vous pouvez les considérer comme le conseil d’administration du Trust. Ils dirigent le travail des mandataires, qui eux-mêmes dirigent les activités quotidiennes du Trust, et qui peuvent le remplacer à tout moment. Les Trust Protectors supervisent également le conseil d’administration du DCG et peuvent initier la révocation de tout administrateur si les masternodes le demandent via une proposition de décision. »

Cette étape promet d’assurer une responsabilité maximale non seulement pour l’équipe de base, la Core Team, dans son ensemble, mais aussi pour ses dirigeants individuels.

La structure de Dash évolue vers plus de décentralisation et d’efficacité

La décision d’élire des ‘Trust Protectors’ représente une évolution vers un écosystème Dash plus efficace et de plus en plus décentralisé. Dans un premier temps et d’aprèsTaylor, les membres temporaires du conseil d’administration du Dash Core Group seront remplacés par de nouveaux ‘Trust Protectors’, ce qui empêchera les membres du Core Group d’exercer cette fonction à l’avenir :

« Les ‘Trust Protectors’ sont élus annuellement par le réseau des masternodes. Actuellement, un sous-ensemble du conseil d’administration du DCG agit à titre de protecteur, puisqu’une personne doit être nommée à ces postes au moment de la formation du Trust. À l’avenir, il sera interdit au personnel du DCG de se porter candidat à un poste de ‘Trust Protector’. Cela permettra de garantir que l’organisme reste totalement indépendant des ‘Trust Protector’. »

La principale caractéristique de cette nouvelle configuration sera de permettre au réseau d’avoir un contrôle direct sur le Dash Core Group et ses membres, ce qui n’était pas possible auparavant. Par le passé, le seul recours qu’avait le réseau lorsqu’il était insatisfait des performances de l’équipe du Dash Core était de choisir « l’option nucléaire » qui consistait à supprimer toutes les finances de leurs opérations. Cette situation a fait grimper le coût de la rupture du statu quo, ce qui a eu une incidence sur l’aspect pratique de l’exercice d’un contrôle direct :

« Avec cette configuration, le DCG a fait le premier pas pour s’assurer que le réseau Dash aurait toujours un contrôle total sur la direction du projet, sans recourir à l’étape drastique et perturbatrice de la désaffectation du financement du DCG et du développement d’une équipe entièrement nouvelle pour reproduire ses fonctions principales….

Toutefois, jusqu’à présent, le réseau n’a pas eu de pouvoir direct sur le Dash Core Group Inc. autrement que par le biais des décisions relatives aux propositions, parce que les six postes de « Trust Protector  » supervisant le Trust étaient initialement occupés par des membres de l’équipe du DCG. Afin de compléter le processus d’établissement du Trust, nous organisons des élections afin de sélectionner les ‘Trust Protectors’, qui auront la capacité de superviser et de remplacer les administrateurs du DCG si besoin. Les ‘Trust Protectors’ seront un nouvel outil dans les mains du réseau pour façonner l’avenir du projet. »

Bien que l’objet principal du Trust ait d’abord été le Dash Core Group, d’autres entités de l’écosystème pourraient céder, à l’avenir, la propriété de cet Irrevocable Trust.

Le DAO de Dash rentre à nouveau dans l’histoire grâce à sa codification juridique

La création de l »Irrevocable Trust’ représente un autre exemple de l’évolution continue de Dash au niveau décentralisation. Dash a commencé cette tendance en créant le tout premier DAO, assurant ainsi un système entièrement décentralisé et en créant un écosystème totalement autonome, ouvert à tous et doté d’un mécanisme d’autofinancement et de prise de décision. Cela signifie qu’en théorie, il est possible de supprimer tout groupe ou personne travaillant avec Dash, mais tant qu’il existe un accès au code, le DAO peut être recréé à partir de zéro. La création de cet ‘Irrevocable Trust’ codifie tout ce nouveau système dans l’ancien système juridique mondial, créant ainsi une réelle décentralisation dans les deux mondes.