This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

L’ambassade de Dash D-A-CH a été invitée à la table ronde sur l’innovation, qui sera organisée avec DZ Bank, le deuxième plus important groupe bancaire en Allemagne, ainsi qu’au GENOhackathon.

L’invitation à la table ronde sur l’innovation a été prolongée à Patrick Steiner, qui fait partie du laboratoire d’innovation de la DZ Bank et plus précisement en charge du développement de l’innovation et de la stratégie. Ce dernier a rencontré Essra de l’ambassade de Dash D-A-CH pendant l’un des événements dédiés au développement innovants des banques en 2018, où Essra a participé en tant que conférencier. La table ronde sur l’innovation regroupait Volksbank, Raiffeisenbank, Sparda, PSD et bien d’autres. Au cours de son exposé à cette table ronde sur l’innovation, Essra a comparé la façon dont les succursales bancaires ferment, tandis que les magasins acceptant les cryptomonnaies sont en augmentation; que les banques ferment leurs guichets automatiques, mais que les guichets automatiques de cryptomonnaies sont à la hausse. Il a également discuté de la façon dont Dash aide le peuple vénézuélien et pour prouver que la menace de l’inflation peut se rapprocher du pays, il a évoqué les problèmes économiques récents en Turquie.

Les participants à la table ronde sur l’innovation ont été tellement impressionnés par l’exposé d’Essra et sur les capacités de Dash qu’il a été invité au GENOhackathon qui se tiendra dans les bureaux de Microsoft à Cologne, en Allemagne. Ils y présenteront des idées visant à inciter les banques à adopter des portefeuilles à signatures multiples et à intégrer Dash dans les réseaux de guichets automatiques dans toute l’Europe germanophone.

Opportunité de croissance dans les pays développés

Dash et les cryptomonnaie se sont développées rapidement dans les économies émergentes, qui souffrent soit d’une inflation élevée, comme le Venezuela, ou d’une mauvaise infrastructure bancaire, comme de nombreux pays en Afrique.

Cela a conduit à discuter du fait que les cryptomonnaies ne fonctionneront pas dans les pays développés puisqu’il existe déjà une alternative très efficacement sous la forme de cartes de crédit ou d’argent liquide qui fonctionne très bien, de sorte que l’utilisateur ne veut pas en changer. Cependant, ce n’est pas totalement vrai comme on peut le constater par exemple au New Hampshire, en Australie et dans d’autres régions qui adoptent massivement les cryptomonnaies en dépit du fait que ces zones appartiennent à une économie développée.

L’Europe germanophone connaît elle-aussi l’inflation. A l’époque de la République de Weimar, les Allemands ont connu une période d’hyperinflation grave. Cela a conduit à un parti pris culturel en faveur de politiques monétaires et fiscales strictes en Allemagne, ce qui s’est d’ailleurs remarqué dans leurs politiques pendant la crise de l’euro. Cette «connaissance» de l’inflation, associée à la prise de conscience que cette catastrophe économique peut facilement se reproduire, notamment dans une union monétaire diversifiée, ouvre des possibilités de mise en avant de Dash et des cryptomonnaies en général. L’ambassade de Dash DA-CH tente de promouvoir Dash dans les économies développées de l’Europe germanophone à travers des talks et une présence au prochain GENOhackathon.

Essra prévoit de présenter comment les banques et leurs clients utilisant des portefeuilles à signatures multiples aideront à accroître l’utilité et l’adoption des crypto grâce à leurs utilisateurs qui feront la transition de l’ancien système financier vers le nouveau système financier. Ils sont encore en train de travailler sur les détails et ont l’intention de faire pivoter l’idée au fur et à mesure qu’ils découvrent de nouvelles informations au hackathon. Ils veulent aussi trouver un moyen d’intégrer Dash dans les réseaux de guichets automatiques bancaires, soit en adaptant l’ancien matériel, soit en plaçant et en intégrant stratégiquement de nouveaux guichets automatiques de cryptomonnaies avec les anciens guichets automatiques bancaires. Cela permettrait en outre une transition plus harmonieuse pour de nombreux consommateurs vers la communauté des cryptomonnaies.

Dash permet la croissance grâce à une implémentation plus facile

Dash essaie de devenir une monnaie et une méthode de paiement que les gens peuvent utiliser pour leurs paiements quotidiens, aussi petits soient-ils. Et pour y parvenir, Dash travaille sur ses avantages techniques tout en réduisant le coût de la « transaction » pour les utilisateurs. Bien que Dash présente des avantages par rapport aux autres crypto et à l’argent liquide, par exemple, le faible coût de transaction et de l’indépendance par rapport au contrôle gouvernemental centralisé. De nombreux consommateurs ne comprennent toujours pas Dash, ni les cryptomonnaies en général, et hésitent donc à adopter Dash. La présence physique et les relations publiques de l’ambassade de Dash en Europe germanophone ont permis d’établir des contacts et des discussions pour éduquer et exposer Dash à des individus et des groupes qui n’avaient peut-être jamais entendu parler de Dash auparavant.

Dash réduit les coûts de transfert en rendant l’utilisation de Dash aussi rapide et même plus rapide que les méthodes de paiement traditionnelles et en s’efforçant de rendre l’expérience utilisateur transparente et une interface facile. L’ambassade de Dash, la D-A-CH Embassy, rend Dash compréhensible et facilement adoptable en Europe germanophone grâce à sa présence physique et à des initiatives comme celles mentionnées ci-dessus. Dash Venezuela, Dash Merchant, et Dash Help s’efforcent d’accroître l’adoption par les commerçants et les consommateurs au Venezuela et en Amérique latine en offrant la possibilité de contacter une personne physique et de contacter un endroit pour répondre aux questions des consommateurs. Le système de trésorerie de Dash, DashBoost, DashDonates, et sa communauté tout entière permet à Dash de fournir l’infrastructure permettant à Dash d’être une cryptomonnaie décentralisée, numérique, de pair à pair, tout en ayant encore suffisamment de similarité d’interaction avec l’ancien système financier pour que les consommateurs puissent faire une transition plus facile.