This post is also available in: Deutsch Português Русский English

La Dash Investment Foundation, créée pour accompagner la Trésorerie du DAO Dash en prenant des parts dans les projets, a élu les superviseurs pour encadrer son programme d’investissements.

Le rôle de superviseur « sera chargé de définir les principes qui encadreront le fonctionnement de la Dash Investment Foundation », a déclaré Fernando Gutierrez, CMO du Dash Core Group. Les six superviseurs encadreront les administrateurs, des experts en placements qui dirigeront les activités quotidiennes de la Fondation. Comme il s’agit de la première année de la DIF, deux superviseurs ont été nommés et seuls quatre ont été élus cette année, mais tous les six le seront l’année prochaine. Voici la liste des élus:

  • Amanda Johnson — Amanda B. Johnson
  • Michael Lewis — Walter
  • Jan Heinrich Meyer — Essra
  • Hytham Abdel-Karim — Unchained

« La DIF permet au DAO de Dash de prendre des parts dans des projets qui augmentent la valeur de l’écosystème Dash. Avant le DIF, nous accordions des subventions dans l’espoir d’obtenir des résultats. C’est une avancée majeure dans l’évolution de la DAO et j’ai hâte de voir comment nous pourrons en tirer le plus possible. Il s’agit de quelque chose de tout à fait nouveau: Une entité décentralisée, sans membres, sans propriétaire. »

Unchained, l’un des nouveaux superviseurs, a résumé la motivation justifiant la création de la DIF ; il permet au réseau de prendre des participations dans les projets dans lesquels il investit plutôt que de simplement accorder des subventions par l’intermédiaire de la Trésorerie du DAO en vue de faire progresser son développement et augmenter le nombre d’utilisateurs sur le réseau.

Diversifier les évolutions des réseaux

Dash a réussi à résoudre un problème critique au sein de la communauté crypto : le financement décentralisé. Auparavant, les projets crypto dépendaient de volontaires, de fondations extérieures ou d’un financement participatif pour financer le développement du réseau. Le problème de ces méthodes est qu’elles laissent les protagonistes vulnérables aux pressions extérieures ou à l’apathie lorsqu’ils ne sont pas payés. Le Trésor du DAO Dash a toutefois rapidement révélé un nouveau problème : les fraudeurs tentent d’obtenir de l’argent, mais ne sont pas tenus responsables des résultats du travail ou des projets risqués qui ne rapportent rien au réseau. Désormais, les DIF permettront au réseau Dash de prendre des parts dans les projets, ce qui créera simultanément des rendements plus directs pour le réseau tout en incitant davantage les porteurs de projets à obtenir des résultats honnêtes. Cela permet également aux directeurs et aux superviseurs d’exercer une plus grande diligence raisonnable en matière d’enquête pour le compte du réseau. Néanmoins, comme Unchained l’a mentionné plus tôt, cela se fait également de manière décentralisée puisque les superviseurs encadrent les directeurs et sont élus tous les ans par les masternodes.

« Je pense que la DIF peut jouer un rôle clé dans le renforcement de l’infrastructure de Dash de deux manières. Il est évident qu’investir dans des sociétés déjà existantes de l’industrie des crypo ajoutera de la valeur à Dash en tant que devise, mais je suis convaincu que la DIF peut aussi agir comme un accélérateur pour le secteur de la fintech. Imaginez une startup qui construit un DApp sur la plateforme Dash alors que cette startup est détenue et financée par le réseau décentralisé sur la plateforme sur laquelle elle est développée. C’est exactement ce que je souhaite promouvoir auprès de la fintech européenne et qui, selon moi, profitera au réseau Dash dans tous les domaines que ce soit : transactions, adoption et hausse de la valeur globale. »

Essra, un autre superviseur élu, a également souligné le fait que la DIF permettra au réseau d’atteindre et de trouver activement des projets solides dans lesquels investir. Cela créera donc de la valeur pour le réseau, non seulement en créant des rendements potentiels, mais aussi en attirant de nouveaux utilisateurs dans le réseau. C’est un point récemment souligné par le développeur de Monero, Fluffypony. En effet, le financement en cryptomonnaie doit être étendu vers des tiers pour développer le réseau dans le but d’une adoption massive.

Un autre superviseur élu, Walter, a également souligné que la DIF représente une meilleure façon à long terme de financer un projet dont le réseau pourra bénéficier.

« La création de la Dash Investment Foundation est une autre étape extrêmement importante pour le Réseau Dash. Le Trésor du DAO a maintenant une autre ‘corde à son arc’ lorsqu’il faudra décider de la meilleure façon de financer des initiatives. Le Trésor n’est plus seulement un système basé sur des subventions de type ‘payez et priez’, la ‘Dash Investment Foundation’, contrôlée par le DAO peut désormais représenter le réseau et conclure des contrats juridiquement contraignants, accorder des prêts de démarrage ou prendre des parts dans toute entreprise que le DAO décide de financer – tel que voté par les 5000 Masternodes qui gouvernent le réseau. Ce projet est véritablement révolutionnaire et il aidera à donner le coup d’envoi d’un programme d’incubateur d’entreprises financé par Dash dont le but est de favoriser durablement la croissance et la prospérité de l’écosystème Dash. »

Dash rend ses méthodes de financement innovantes plus robustes

Dash trouve de nouvelles façons de faire progresser l’innovation grâce à des développements de code tels que la récente sortie de la fonction Automatic InstantSend et de ChainLocks, qui peuvent facilement être financés par le mécanisme de la Trésorerie du DAO. Toutefois, comme Ryan Taylor, le PDG du Dash Core Group l’a déjà dit, les systèmes de subventions fonctionnent mieux pour les coûts qui ne présentent aucun risque et les centres de recherche tels que la création de code, mais pas forcément pour les start-ups. Ainsi, Dash trouvera des moyens de diversifier son propre développement communautaire en utilisant une méthode d’investissement avec des stimulants mieux alignés. De cette façon, chaque méthode de financement spécialisée peut être mieux adaptée au type de réseau et d’investissement communautaire.