This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Le monde des crypto-monnaies, en constante évolution, est tout sauf tranquille. Le classement des monnaies les plus importantes change constamment tandis que Bitcoin vient tout juste de se scinder en deux, révélant deux visions distinctes qui cherchent à s’assurer la place de nª1 une fois pour toute. Même si cette lutte semble féroce et la concurrence agressive, il existe un point noir gigantesque : tout un secteur déterminant que les monnaies ne prennent pas en compte adéquatement et qui n’apparaît même pas sur leur radar.

La valeur du marché des crypto-monnaies reste relativement faible

Avec un total de 110 milliards de dollars environ, le marché des crypto-monnaies reste un secteur relativement petit à l’échelle mondiale. La limite actuelle de 7 transactions par seconde pour Bitcoin n’est pas complètement atteinte en raison de la récente contraction du marché et cela sans parler des blocs virtuellement vides de la plupart des autres monnaies. Alors que la blockchain est une technologie qui peut potentiellement changer le monde, ce n’est pas encore le cas. Dès lors, lutter pour la place de plus importante crypto-monnaie consiste à convoiter la couronne d’un tout petit royaume. Peu nombreuses sont les monnaies qui voient les choses en grand.

Dans la pratique, l’utilisation reste cantonnée au Bitcoin

Je suis sûr que beaucoup d’entre vous ont entendu ou même utilisé la phrase suivante : “J’ai d’abord entendu parler de Bitcoin puis…” La réalité est que les nouveaux utilisateurs des monnaies numériques sont historiquement tous passés par le Bitcoin ; très peu ont directement débuté avec une autre monnaie. Même si les utilisateurs ont ensuite bifurqué vers d’autre projets, c’est bien Bitcoin qui les a attiré dans cet éco-système. Ainsi, Bitcoin représente la seule passerelle véritable vers une utilisation pratique dans le monde : de nombreuses entreprises utilisent, ou pour le moins acceptent, le Bitcoin sans avoir de lien avec d’autres monnaies numériques. En termes d’usage réel et principale, concret et au quotidien, les autres crypto-monnaies font preuve d’une présence extrêmement limitée, se trouvant rarement dans des zones que le Bitcoin n’avait pas déjà conquis. Les crypto-monnaies cherchant à dominer les autres se battent en fait pour attirer une fraction des utilisateurs de Bitcoin, sans s’efforcer réellement de capter l’économie mondiale dans sa globalité.

Les pays développés comme ceux en voie de développement sont peu desservis

Si on cherche à atteindre l’adoption de masse, deux groupes viennent en premier à l’esprit : les consommateurs classiques des pays développés et les pays pauvres. Aucun de ces deux groupes ne présente une utilisation étendue mais cela pour des raisons différentes. Le consommateur classique des zones riches de notre planète n’a pas besoin d’un nouveau système de paiement électronique. Les banques et les entreprises comme PayPal permettent déjà aux utilisateurs et sans grande difficulté de stocker, envoyer et dépenser de l’argent. Les améliorations apportées par les monnaies numériques consistent en des paiements plus rapides et irréversibles, un historique des transactions infalsifiable, des transferts d’argent facilités et moins chers, surtout dans le cas de particulier à particulier. Cependant, la congestion du réseau Bitcoin a provoqué l’augmentation en flèche des frais de transactions et des délais de transactions. Dans de nombreux cas, un paiement par carte de crédit aurait été moins cher et plus rapide. Essayer de convaincre une personne classique d’utiliser une crypto-monnaie aujourd’hui serait difficile.

En ce qui concerne les pays en voie de développement, les améliorations citées plus haut restent aussi valide mais sont amplifiées. Par ailleurs s’y ajoute un nouveau facteur : la réserve de valeur. Alors que des devises comme le dollar sont plutôt stables sur le court terme, on ne peut pas dire que ce soit le cas de la monnaie locale de nombreux pays appauvris. Ne pas pouvoir se fier à la valeur de ses économies est un problème important pour les pauvres qui cherchent à sortir de la pauvreté. Une chute de la valeur peut être la différence entre payer ses factures et se retrouver à la rue. Les crypto-monnaies de longue date, en particulier le Bitcoin a réussi avec brio à augmenter en valeur sur le long terme. Sur le court terme, cependant, il y a eu des accrochages, comme ce mois de l’été actuel où le Bitcoin est passé de presque 3000 dollars à 2300 dollars en quelques jours seulement – avant de recouvrer le même niveau il y a peu. Cette perte pourrait très bien anéantir complètement une famille pauvre qui n’a pas de filet de sécurité pour résister à la chute. Il s’agit de la même chose avec les frais de transactions qui sont problématiques pour les entreprises des pays développés mais qui peuvent ruiner entièrement des commerçants dans les pays pauvres qui se retrouvent alors sans moyen de transfert d’argent ou de moyen de paiement accessibles. Les utilisateurs des pays en développement ont besoin d’un moyen de paiement qui est extrêmement fiable et bon marché.

Le gagnant sera la monnaie qui réussie à sortir du cercle

Lorsque les crypto-monnaies pourront d’une part résoudre de manière fiable les problèmes que les utilisateurs classiques rencontrent et, d’autre part, être marketées de manière agressive au gros de la population, le secteur pourra réellement réussir et ne pas simplement attendre la croissance accidentelle du secteur des crypto-monnaies. Une monnaie devra avoir un développement stable et durable combiné à une vision unifiée et à long terme sur comment fournir un produit qui fonctionne à ses utilisateurs. Cette monnaie devra être dotée de transactions rapides et irréversibles avec un coût de quelques centimes tout au plus, ainsi qu’une capacité réseau capable de supporter des milliers de transactions par seconde. Elle devra être complètement décentralisée, tout en permettant à ceux ayant contribué financièrement au projet de manière plus importante d’avoir un certain contrôle sur où va leur argent. Sans oublier la confidentialitñe, la résistance à la censure et une communauté engagée et dynamique. Lorsque une crypto-monnaie remplira tous ces critères, alors elle aura le potentiel véritable pour sortir du cercle et atteindre le plus grande marché de tous : tous les autres.