This post is also available in: Deutsch Português Русский English

Lors de la MoneroKon 2019, Riccardo « Fluffypony » Spagni a parlé de Tari, un nouveau projet sur lequel il travaille et qui est destiné à complémenter Monero. Il fournira des fonctionnalités plus faciles à utiliser et construire qu’avec Monero. Tari utilise des « validator nodes » que fluffypony compare aux Masternodes de Dash.

(La présentation de Tari donnée par Riccardo Spagnicommence à 6:05:50 dans la vidéo ci-dessus)

« Dans Tari, un ‘validator node’ c’est un nœud que vous exécutez. Vous pouvez le voir comme un Masternode Dash, où vous le lancez et qui se connecte par lui-même. Vous bloquez certains Tari, et vous participez aux pools. Vous pouvez faire certaines actions de validation et comme vous êtes un validateur, vous êtes payé. »

Fluffypony, le cofondateur de Tari Labs, enchaîne ensuite avec une démo de ce à quoi, selon eux, ressemblerait un gestionnaire de ‘validator node’. Spagni a également expliqué comment Tari a été conçu avec des ingénieurs qui pensent qu’il est possible de créer ce gestionnaire de ‘validator node’ et sa démo de façon décentralisée. Tari est destiné à être combiné avec Monero et la comparaison des ‘validator nodes’ avec des masternodes de Dash illustre la capacité des masternodes à ajouter des fonctionnalités avancées à la cryptomonnaie.

Fluffypony a l’intention d’utiliser les ‘validator nodes’ pour permettre la création et l’utilisation d’actifs numériques que les utilisateurs pourront sélectionner dans un marketplace. Spagni décrit les actifs comme ‘des choses que les individus achètent ou gagnent mais qui existent uniquement sous forme numérique’ et il donne comme exemple les colored coins, des jetons dans un jeu, les cryptokitties, des tickets, des licences logicielles, etc. Fluffypony a l’intention d’utiliser Big Neon, une société de billetterie, comme société pilote pour utiliser Tari avec des ‘validator nodes’ et soutenir sa plateforme et son utilisation sur la blockchain décentralisée.

On notera que Fluffypony a par le passé critiqué Dash et plus particulièrement les masternodes. Il affirmait d’ailleurs que leur implémentation dans un projet était le fait de ‘développeurs médiocres’. Il a d’ailleurs a prétendu que la structure incitative pousserait le réseau à s’attaquer lui-même. Le projet Tari représente un revirement radical par rapport aux opinions publiques qui ont longtemps été défendus par le passé. Cela peut indiquer qu’un réseau basé uniquement sur les mineurs et sans structure de nœuds incitatifs se heurte à des limites.

Fluffypony se dirige dans la même direction que Dash

Fluffypony a également décrit la manière dont ils veulent évoluer pour accroître le respect de la vie privée et utiliser de l’argent indépendant chez davantage de personnes. Toutefois, il souligne qu' »ils pourraient arriver à un point où ils atteignent un plateau » et que Monero est un logiciel « vraiment puissant avec un intérêt particulier », ce qui lui fait peur. Fluffy s’interroge sur le fait que, pour obtenir un attrait plus large, ils doivent sortir de leur communauté habituelle parce qu’ils « sont confrontés à d’autres projets qui ont beaucoup de ressources et sont bien financées ». Ainsi, Fluffypony a déclaré que le CCS, le système de crowdfunding de Monero, « est fabuleux, mais là encore le CCS a une borne supérieure, et cette borne supérieure est que les gens qui utilisent le CCS doivent déjà avoir un intérêt dans Monero ». Le CCS de Monero utilise le crowdfunding plutôt que la réserve automatique de 10 % des récompenses mensuelles des blocs de Dash pour les projets. Cependant, Dash se heurte au même problème, à savoir que les propriétaires de propositions doivent déjà faire partie de l’écosystème. Par conséquent, Dash a récemment lancé la Dash Investment Foundation, qui recevra ses fonds d’investissement de la trésorerie de Dash, mais sera en mesure de trouver des projets pour investir dans et gagner des actions pour le réseau.

Fluffypony a également abordé l’importance d’une bonne expérience utilisateur et d’un bon design. Il poursuit en disant que malgré les itérations sur le portefeuille Monero et les portefeuilles mobiles et web Monero plus conviviaux qui ont émergé, utiliser Monero est toujours difficile.

« Je pense que nous pouvons tous admettre que l’utilisation de Monero est un peu lourde. Ce n’est pas évident. Avoir des adresses de 95 caractères n’est pas pratique. Je veux dire, c’est objectivement pire que d’utiliser Bitcoin du point de vue de l’expérience utilisateur. »

Il a ensuite expliqué pourquoi, selon lui, de nombreux utilisateurs laissent simplement leur argent sur les exchanges, ce qui va à l’encontre de l’objectif d’avoir un système monétaire sur blockchain sans tier de confiance. Dash a résolu le problème de l’interface et de l’expérience utilisateur avec des groupes de sensibilisation qui attirent l’attention du public. D’autre part, Dash travaille sur les noms d’utilisateurs blockchain et un nouveau portefeuille, DashPay, qui sera disponible dans la prochaine version 1.0, Evolution. De plus, Dash a lancé Automatic InstantSend pour sécuriser les transactions en moins de deux secondes et faciliter son utilisation chez les commerçants, et cela, en plus des nombreux terminaux de paiement qui acceptent Dash. Qui plus est, le marché des actifs numériques et l’écosystème de développement amélioré que Tari espère créer présentent des similitudes avec le système DAPI et Drive de Dash en préparation avec la prochaine version. Evolution offrira en effet davantage d’options aux consommateurs et développeurs.

Dash établit la norme pour d’autres projets

Monero n’est pas le premier à suivre Dash dans son innovation puisque d’autres cryptomonnaies ont récemment implémenté des variantes des inventions Dash. Outre de nombreux autres coins utilisant les masternodes, dont Dash a été le précurseur, Zcoin a récemment copié ChainLocks, ce qui rend la blockchain beaucoup moins vulnérable aux attaques à 51%. L’année dernière, Bitcoin Cash avait envisagé de créer une trésorerie similaire à Dash pour créer un modèle de financement durable. Par ailleurs, Decred est un autre coin qui tente de faire fonctionner un DAO et a même fait une analyse comparative avec Dash pour voir comment les deux rivalisent. L’imitation étant la plus haute forme de flatterie, Dash utilise son modèle novateur de Trésorerie de DAO pour financer la création d’autres innovations que la communauté crypto au sens large considère utiles. Bien que Dash n’en obtienne pas toujours le crédit, Dash progresse vers une adoption plus large et s’est forgé une réputation de source d’innovation. Ce qui est de bon augure pour trouver des moyens de parvenir à une adoption massive.