This post is also available in: Deutsch Português Русский English

Feedbands est un service de streaming et d’abonnement de musique en ligne qui permet aux artistes non affiliés de distribuer et de vendre leurs chansons et leurs marchandises contre du Dash, en plus des monnaies fiduciaires.

L’ère de l’Internet a apporté son lot d’avantages comme d’inconvénients pour les artistes et les groupes indépendants puisqu’ils sont maintenant en mesure de bénéficier d’une plus grande visibilité, mais doivent aussi se contenter d’une plus petite part des revenus à cause des services numériques et de streaming. Cependant, Feedbands tente de changer ce scénario avec la cryptomonnaie et deux structures de revenus majeures. Tout d’abord, Feedbands permet aux artistes de télécharger leur musique et leurs marchandises sur leur site Web, qui peuvent ensuite être achetées par les auditeurs avec Dash. Puisque l’utilisation de Dash élimine le besoin de processeurs de paiement, les artistes et les groupes peuvent conserver jusqu’à 99,99% des revenus. De plus, Feedbands offre un service d’abonnement, en monnaie fiduciaire, où les utilisateurs paient des frais mensuels pour voter pour leurs artistes/groupes préférés. Puis, à la fin de chaque mois, Feedbands envoie aux abonnés, selon leur niveau d’abonnement, un vinyle, un t-shirt ou un album numérique de l’artiste/groupe qui a obtenu le plus grand nombre de votes au cours du mois.

Le vote permet aux abonnés de participer au service de curation qui aboutit au produit qu’ils reçoivent finalement, tout en découvrant de nouveaux artistes/groupes. Le vote est également continu et n’est pas une compétition stricte. Sur leur site web, Feedbands précise qu’ils ne dressent pas les groupes les uns contre les autres parce que « parfois, nous revenons en arrière et proposons de presser le vinyle d’artistes qui ont soumis leur musique il y a un an, juste parce qu’elle a finalement obtenu assez de votes pour se faire presser ». De plus, Feedbands obtient la sortie du premier album, mais le contrôle des droits d’auteur reste l’apanage des artistes/groupes.

Graham Langdon, fondateur et PDG de Feedbands, a déclaré à Dash Force News qu’il a commencé Feedbands « en 2012 parce que je pensais que toute la musique à la radio était horrible et que la musique indépendante que j’entendais dans les cafés et dans les rues était bien meilleure ». Feedbands a publié jusqu’à présent près de 60 vinyls pressés, un par mois, et compte environ 10 000 auditeurs actifs et 4 000 artistes actifs sur son site. Une critique vidéo indépendante de Feedbands intégrée sur leur site a discuté de la haute qualité des vinyles que les abonnés reçoivent et du fait que les artistes gardent une partie significative des recettes et l’a appelé  » un choix évident  » dans sa recommandation d’achat.

Dash et Feedbands sont dans une relation mutualiste

Langdon a dit à Dash Force News qu’il y a « beaucoup de similitudes entre Dash et Feedbands », puisque « vous pouvez considérer la musique de chaque artiste comme une ‘proposition’, et nos abonnés comme des ‘masternodes’ qui votent, et l’artiste qui obtient le plus de votes chaque mois voit son disque vinyle créé ». En outre, la plupart des composantes du projet ont été financées par le biais de propositions Dash.

Feedbands et Dash ont récemment obtenu une grande visibilité à SXSW, le grand festival du film, des médias et de la musique à Austin, au Texas. La société a mené « Feedbands Dashfest », qui a été entièrement alimenté par Dash.

« Pour y entrer, les gens avaient besoin d’un portefeuille Dash et de le charger de Dash. Une fois à l’intérieur, ils pouvaient acheter de la bière, du vin et des tacos pour 25 cents. Il y a eu une file d’attente à la porte et autour du pâté de maisons pendant trois jours d’affilée. Environ 2000 personnes se sont créé un portefeuille Dash et ont ensuite procédé à des transactions en Dash toute la journée. »

Si les mots de Langdon n’étaient pas assez visuels, de nombreuses photos de l’événement ont été affichées sur Twitter.

Graham Langdon a apprécié l’utilisation de Dash pour non seulement aider les artistes à obtenir plus de visibilité, les aider à obtenir plus d’argent pour leurs produits, et donner aux consommateurs plus de variété, mais aussi pour faire partie de la communauté Dash.

« C’est si excitant d’être impliqué dans Dash. Beaucoup de projets de cryptomonnaie ont des livres blancs impressionnants et font beaucoup de promesses, mais Dash fait vraiment une différence dans la vie des gens autour du monde sur une base quotidienne. Quand je regarde ce qu’ils font au Venezuela, en Afrique et pour les musiciens, je ne pourrais pas être plus fier de faire partie de ce projet ».

Dash fait une différence dans la vie des gens

Comme Langdon l’a mentionné, Dash a un impact bénéfique sur la vie des gens. Les Vénézuéliens qui souffrent d’une inflation massive ont pu trouver un refuge financier et monétaire en Dash. Dash a aidé à mettre en place des micro-économies pour que les entrepreneurs puissent vendre leurs biens et services à Dash tout en stockant leur patrimoine en Dash. En Afrique, beaucoup d’individus sont sans banque et n’ont d’autre choix que de stocker leurs richesses de manière inefficace, inefficace ou peu sûre, mais Dash a fourni une meilleure alternative au Cameroun, au Ghana, au Nigéria et dans d’autres pays.

Dash se répand très rapidement grâce à ses frais de transaction et de ses délais de confirmation toujours minimes, ainsi qu’à son système unique de gouvernance et de trésorerie. La structure unique de Dash permet des campagnes de sensibilisation et de communication locales, coordonnées et décentralisées pour faire connaître Dash, ce qui réduit les coûts de transition pour les personnes qui n’ont ni le temps ni les ressources à consacrer à l’apprentissage de Dash. Toutes ces caractéristiques, ainsi que d’autres qui ne sont pas mentionnées ici, contribuent de manière significative à l’adoption rapide de Dash. Dash permet de trouver des solutions créatives à des problèmes du monde réel, comme la solution développée par Feedbands.