This post is also available in: Deutsch Português Русский English

EtherZero et SAFE, deux monnaies virtuelles qui feront bientôt leur apparition, viennent compléter la longue liste de monnaies qui imitent Dash.

Dans un communiqué de presse publié par Cointelegraph, EtherZero présente sa naissance prochaine comme un hard fork (une bifurcation) de la blockchain Ethereum. Les innovations dont parle le communiqué se trouvent cependant être en grande partie qu’une description d’un système de Masternodes :

« 1 : 0 frais de transaction, s’adapte à n’importe quel développement ou fonctionnement d’une DAPP
2 : Système de Masternodes
3 : Paiement instantané, adapté pour les échanges
4 : Système de gouvernance autonome de la communauté
5 : Réseau à deux niveaux avec un grand potentiel d’augmentation en capacités. Permet aux DAPP d’être utilisées par les personnes de tous les jours.

Le système de Masternode vous intrigue ? Voici une explication plus complète :

Notre idée est d’améliorer et stabiliser la valeur ETZ. A court terme notre objectif est que la valeur de ETZ corresponde à 10 % de celle d’Ethereum. Le système des Masternode sera bénéfique à de plus nombreux utilisateurs. Le nœud devrait initialement être accessible pour 10 000 ETZ, avec 45% de la récompense pour les mineurs, 45% pour les Masternodes et 10% pour les communautés autogérées. »

Le système de gouvernance décrit par EtherZero semble être identique à celui de Dash : il inclut des Masternodes rémunérés et un budget pour le développement. Même le pourcentage de distribution (45 % pour les mineurs, 45% pour les Masternodes, 10% pour le budget) est exactement le même.

Un fork de Dash

Une autre copie de Dash est dans les tuyaux. Elle cherche à capitaliser sur les avancées obtenues jusqu’ici par le réseau Dash. Dans un communiqué de presse BitsOnline, BankLedger, basé en Chine, annonce son intention de créer un fork de Dash et ainsi créer une copie appelée SAFE :

« L’équipe de BankLedger.com a annoncé qu’elle procéderait à un fork de la blockchain Dash le 20 Janvier 2018 — et lancerait une nouvelle monnaie appelée “SAFE” disponible, sur certaines plateformes d’échanges à partir du 7 au 10 Janvier. »

Bien que les informations contenues dans le communiqué de presse ne soient pas nombreuses, le fork semblerait intégrer une émission monétaire beaucoup plus importante et semblerait apporter une attention particulière à la question de la confidentialité. Le communiqué insiste sur ce point, en faisant des références à Zcash, et annonçant une distribution gratuite à ceux possédant des dashs et moneros :

« Entre mars et décembre : l’équipe distribuera des safes aux détenteurs de dashs et moneros. »

L’approche utilisée par Dash pour rendre ses transactions intraçables n’a jamais été mise à mal et possède des avantages certains sur d’autres techniques comme celle du chiffrement. Cela n’empêche pas, pour autant, que l’approche par chiffrement ait souvent été utilisée récemment afin de créer le buzz et s’est révélée très efficace pour lancer de nouveaux projets de crypto-monnaies centrées sur la confidentialité.

Le grand nombre de copies en dit long sur la solidité du modèle Dash

SAFE et EtherZero sont loin d’être les seuls ou les premiers à copier la stratégie de Dash. Certains comme PIVX et Smartcash ont eu recours à des copies encore plus flagrantes, intégrant les transactions instantanées et privées doublées du système de Masternodes et de Budget, tandis que de nombreux autres ont implémentés des modèles similaires. Masternodes.online liste actuellement 72 monnaies qui possèdent des Masternodes. Cette liste est d’ailleurs incomplète puisqu’elle ne comprend pas certaines monnaies comme ZenCash ou Stratis.

Cela ne fait que prouver à quel point le modèle instauré par Dash est innovant. Le système de Masternodes n’offre pas seulement un intérêt économique poussant à opérer un puissant réseau (chaque jour de plus en plus sollicité par ses utilisateurs), il apporte aussi un deuxième niveau très pratique et qui permet de construire n’importe quel type de fonctionnalité spéciale sans pour autant complexifier, ou mettre en danger, le réseau de base. Le système de gouvernance par vote de la communauté conduit au consensus de la communauté autour du projet, quelque chose de particulièrement difficile pour d’autres crypto-monnaies comme Bitcoin (qui a expérimenté des divisions inutiles entre plusieurs blockchains et des agitations sur les marchés).

Enfin, le Budget Dash a permis d’octroyer d’impressionnantes enveloppes financières au lieu de se reposer sur un financement extérieur ou de passer par le crowdfunding, qui sont des techniques qui, sur le long terme, peuvent obtenir des résultats très variables. La base solide de Dash risque de continuer à donner naissance à de nombreux imitateurs dans les années à venir.