This post is also available in: Deutsch Português Русский English

Dash annonce un partenariat avec l’Université de l’Etat d’Arizona (ASU pour son sigle en anglais), ce qui comprend un financement supplémentaire de 350 000 $.

En août dernier, un financement de 50 000 $ a été débloqué pour former le Laboratoire de Recherche sur la Blockchain (Blockchain Research Lab) conjointement avec le département d’Ingénierie de l’ASU (Ira A. Fulton College of Engineering). Une subvention additionnelle de 350 000 $ à destination du laboratoire ainsi qu’à d’autres projets vient d’être annoncée. D’après Dragan Boscovic, directeur du Laboratoire de Recherche sur la Blockchain et chercheur dans le département d’Informatique et d’Ingénierie Système de l’ASU, cette subvention permet l’implication de l’ASU dans l’espace en rapide développement qu’est celui de la blockchain :

« L’ASU souligne positivement l’initiative et devient prête à jouer un rôle dans la création d’un environnement complet de recherche et d’innovation de la blockchain à destination de jeunes talents qui pourront développer des applications concrètes de la blockchain. »

Le programme comprend trois éléments clés : 100 000 $ pour la mise en place d’un programme de Master de recherche sur la blockchain (qui devrait démarrer à l’automne prochain), 100 000 $ comme financement supplémentaire au Laboratoire de Recherche sur la Blockchain de l’ASU (avec 50 000 $ en plus pour le Luminosity Lab) et 100 000 $ à destination du Dash Scholars Program, un programme de bourses pour les étudiants autant de Licence que de Master. Kyle Squires, directeur du département d’Ingénierie Ira. A. Fulton, y voit une opportunité pour les étudiants d’acquérir une expérience « sur le terrain » du processus de diffusion de plus en plus large de la technologie blockchain :

« Le Laboratoire de Recherche sur la Blockchain permet non seulement aux étudiants de se retrouver de manière anticipée en contact avec les technologies de la blockchain qui sont en train de transformer le secteur des transactions, il leur permet de faire partie du processus de conception et constitue une opportunité d’innovation et de conception appliquée au monde réel »

Depuis le partenariat à la stratégie d’augmentation de capacité

Si le financement de ce projet dans son ensemble, de même que l’accès garantie à l’une des meilleures équipes actuelles de développement de la blockchain, est bénéfique pour l’ASU, ce partenariat apporte également des avantages clés pour Dash. D’après le PDG de Dash Core, Ryan Taylor, Dash en retire des bénéfices de deux façons : cela permet de cruciales recherches autour de la problématique de l’augmentation de la capacité réseau sur le long terme (condition pour accéder au marché de masse) et d’ouvrir la voie à une sensibilisation de ce sujet et à une adoption plus large et mondiale.

« C’est un partenariat remarquable précisément parce que les deux côtés tireront des bénéfices de cette collaboration. Dash y gagne par l’obtention d’opinions extérieures de qualité quant à notre stratégie d’augmentation de la capacité cherchant à supporter un nombre considérable de transactions. ASU aura l’avantage d’avoir accès à l’une des équipes les plus innovantes du secteur des monnaies virtuelles. Le secteur de la blockchain sera aussi gagnant, grâce à la série de meilleurs pratiques à suivre qui émergeront de cette recherche. Enfin, la création d’une formation diplômante est un énorme pas en avant vers l’adoption rapide et mondiale de blockchain. »

Augmenter en capacité sera de plus en plus important

La compréhension du secteur des crypto-monnaies et des technologies blockchain est chaque jour plus fine et la technologie est de plus en plus utilisée de manière adéquate. Dès lors, la question de la capacité devient à chaque instant plus pertinente. Bitcoin sembler stagner à environ 300 000 transactions par jour, avec des frais de transactions moyens de 25 $. Ethereum a été beaucoup plus loin avec 1,25 million de transactions et des frais moyens de 1,44 $ actuellement. Afin d’atteindre les marchés de masse, les blockchains devront cependant grandir bien au-delà des niveaux atteints par les plus gros acteurs actuels du secteur. Dash possède une stratégie d’augmentation de capacité sur le long-terme permettant d’atteindre les niveaux de VISA en termes de transactions journalières, voire même plus, grâce à l’utilisation de gros blocs, de Masternodes et de matériel open source dédié.