This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Dash vient d’annoncer trois intégrations supplémentaires : le processeur de paiement en ligne GoCoin, l’entreprise de publicité en ligne Strike Social et l’entreprise de recharges mobiles Piiko.

GoCoin est un processeur de paiement qui, en ligne, facilite les paiements en crypto-monnaies vers les entreprises via l’intégration d’autres services comme WooCommerce. GoCoin possède des clients d’importance comme la plateforme de voyage aérien CheapAir, la considérable entreprise cinématographique Lionsgate et la grande agence immobilière américaine RE/MAX. L’intégration permettrait à Dash d’être facilement accepté par des entreprises comme celles-ci.

Le PDG de GoCoin, Margot Ritcher, considère Dash comme l’une des meilleures crypto-monnaies lorsqu’il on en vient aux paiements. Il explique que de nombreux produits classiques peuvent maintenant être achetés suite à cette intégration :

« GoCoin a été l’un des pionniers dans les paiements via des altcoins. Nous avons rapidement réalisé que ce monde allait être constitué de plusieurs blockchains et de plusieurs crypto-monnaies et nous avons conçu dès le début nos systèmes pour y intégrer de nouvelles monnaies au fur et à mesure qu’elles apparaîtraient. Nous travaillons avec Dash car nous avons une grande confiance dans l’équipe de Dash et nous sommes fans de la répartition de la récompense du minage qui ne bénéficie pas seulement aux mineurs mais aussi à tout un écosystème sain de prestataires de services. Nous pensons que Dash est actuellement, et le restera, l’une des meilleures options concernant les transactions. Nous avons réalisé plus de cinq millions de transactions avec 500 entreprises et nous sommes heureux d’annoncer que tout le monde pourra maintenant utiliser Dash pour acheter des billets d’avions, des entrées de cinéma et des maisons entres autres produits et services. »

Le PDG de Dash Core, Ryan Taylor, insiste sur l’opportunité qu’apporte l’intégration dans un processeur de paiement efficace et flexible ainsi que sur les avantages que certains secteurs auraient à accepter des monnaies virtuelles qui, comme Dash, ne connaissent pas les chargeback :

« C’est un honneur de travailler avec ces trois grandes entreprises, qui, chacune, y voit un avantage spécifique à leur situation. GoCoin est déjà l’un des leadeurs de la prestation de services aux entreprises pour les monnaies virtuelles, nous sommes donc convaincus qu’ils constitueront un superbe partenaire, participant à l’acceptation de Dash par encore plus d’entreprises. Commencer à accepter les monnaies virtuelles est un jeu d’enfants avec GoCoin grâce à leurs plug-ins, intégrations et API comprenant la plupart des entreprises du paiement en ligne, depuis WooCommerce jusqu’à Shopify. Le service proposé par GoCoin est de grande qualité ; le commerçant n’a rien à faire et reçoit directement l’argent sur son compte bancaire contre une faible commission de 1%. Et le mieux c’est que les chargeback, ou la fraude, n’existent pas dans ce monde. Cela rend GoCoin particulièrement intéressant pour des secteurs qui souffrent de taux élevés de chargeback comme les nutraceutiques, le voyage en ligne et les services de rencontre, entre autres. Nous ne pourrions pas être plus enthousiasmé par cet ajout à l’écosystème de Dash. »

Dash arrive dans la publicité en ligne et les recharges mobiles avec Strike Social et Piiko

En plus des possibilités ouvertes par son intégration à GoCoin, Dash a aussi été intégré par deux autres entreprises. Strike Social, la plus grande entreprise mondiale d’optimisation pour YouTube et qui a des clients comme Xbox, Coca Cola ou Netflix, a intégré Dash comme moyen de remédier au casse-tête des paiements internationaux dans plusieurs monnaies, comme l’explique son co-fondateur, Patrick McKenna :

« Il est difficile d’expliquer à quel point il est chronophage, casse-tête et coûteux pour une entreprise d’opérer à l’international via les monnaies étatiques. Le coût de gestion d’une opération à l’international par votre propre département comptable est élevé et, dans la plupart des cas, il faudra aussi embaucher un expert fiscal dans chaque pays pour vous aider à rester dans le cadre de la loi, et ainsi continuer à y opérer. L’ajout de Dash nous donne accès au reste du monde et, à la vue des frais de transactions négligeables, c’est un grand coup pour nous, et pour nos clients. »

Enfin, Piiko, une entreprise proposant dans le monde entier des recharges mobiles pour téléphones portables, a récemment suspendu les paiements Bitcoin jusqu’à nouvel ordre pour intégrer les paiements Dash. Le fondateur, Sergey Yusupov, considère Dash comme une alternative plus sûre et moins chère que les systèmes de paiements traditionnels :

« Les recharges via Piiko court-circuitent les commissions classiques de 3-5% facturées au client lors de l’utilisation de services similaires à travers une carte bancaire. Par ailleurs, Piiko est fiable et sûr ; les utilisateurs ne peuvent pas subir un vol d’identité comme cela pourrait être le cas avec une carte de bancaire. Nous sommes très heureux d’intégrer Dash comme forme de paiement pour notre base clientèle qui grandit. »

Taylor voit cette opportunité comme l’occasion de venir en aide aux utilisateurs mobiles défavorisés ou vivant dans des zones moins développées du monde, et qui forment majoritairement la base clientèle des recharges mobiles :

« Lorsque vous étudiez le profil utilisateur des téléphones prépayés, vous trouvez que ces utilisateurs ont en général du mal à accéder au crédit ou bien résident dans des pays à faibles revenus. Quoiqu’il en soit, ne pas avoir à payer les frais associés aux cartes de crédit ou de débit peut réellement faire la différence pour ces clients. Je pense que Dash deviendra une option extrêmement populaire chez Piiko en raison des faibles frais de transaction de Dash et de la rapidité des transactions. Piiko rend aussi les choses beaucoup plus simples pour des personnes gagnant leur vie à l’étranger et souhaitant faire des transferts pour soutenir leur famille, tout en permettant de garder facilement le contact. Enfin, pour les voyageurs, Piiko permet facilement d’acheter du crédit sur leur téléphone depuis n’importe quel lieu, qu’il s’agisse de faire appel à un service temporaire ou de recharger son téléphone qui se trouve chez soi. »

La dernière ligne droite avant Evolution

Dash multiplie les intégrations dans cette dernière ligne droite qui mène à la sortie de la plateforme Evolution qui aura lieu plus tard dans l’année. Actuellement, DiscoverDash recense une liste, qui continue d’augmenter, de 624 entreprises acceptant le dash. En plus de cette impressionnante liste d’intégrations, Dash a également été sponsor platine à la Conférence Nord Américaine Bitcoin, lui permettant ainsi d’afficher un imposant logo à la plus grande conférence de crypto-monnaie au monde.