This post is also available in: Deutsch Português Русский English

CrowdNode a commencé à offrir le droit de vote à ses clients, ouvrant ainsi l’accès au système de gouvernance de Dash aux personnes qui détente un peu de Dash.

CrowdNode est une société qui offre le fait de posséder des fractions d’un masternode Dash. CrowdNode permet aux clients de mettre en commun des fonds pour créer des masternodes et de recevoir leur part de récompenses pour tout montant égal ou supérieur à 1 Dash moins une commission de 15%. Cela ouvre un revenu récurrent à un nouvel ensemble de détenteurs de Dash qui, traditionnellement, devaient posséder 1 000 Dash pour former un masternode et recevoir les récompenses. Désormais, CrowdNode offre des droits de vote à ses clients, en additionnant les votes en fonction de la taille du compte client et en appliquant la répartition des votes à travers les masternodes qui sont partagés. Selon Andreas Rud, le fondateur et PDG de CrowdNode, l’ouverture de l’accès au vote aux clients était une fonctionnalité fréquemment demandée :

« La décision d’accorder le droit de vote aux petits détenteurs de Dash concerne la décentralisation. Pourquoi seules les baleines, les Whales, autrement dit, les gros investisseurs, décideraient-elles de la direction de Dash ? Tout le monde devrait avoir son mot à dire ! Nos membres ont réclamé l’influence du DAO, c’est donc une bonne motivation ! »

Actuellement, CrowdNode offre cinq options de vote différentes pour les clients, les trois options disponibles pour les détenteurs d’un masternode complet (Oui/Non/Abstention), « ne rien faire » (qui indique essentiellement qu’aucun vote ne devrait être placé), et « déléguer » (qui abandonne essentiellement le vote aux autres électeurs des masternodes partagés). CrowdNode exploite actuellement 17 masternodes regroupés sous forme de pool.

Un changement dans l’équilibre du pouvoir entre les grands et les petits, mais actifs, détenteurs ?

L’introduction de droits de vote pour les petits détenteurs de Dash promet de changer la composition du paysage de la gouvernance. Auparavant, seuls les détenteurs de au moins 1 000 Dash, ou les membres d’un masternode partagé préétabli, pouvaient participer au système de gouvernance. Cela représentait un ensemble diversifié mais particulier de membres de la communauté. Selon Rud, l’introduction des droits de vote pour les clients de CrowdNode démocratise considérablement le processus :

« En ce qui concerne le paysage électoral, les détracteurs soutiennent depuis longtemps que l’influence du DAO de Dash est « seulement pour les riches » qui étaient les premiers adoptants de Dash. Avec de telles initiatives, cet argument devient de moins en moins pertinent. L’objectif ici est de démocratiser le DAO vers 1 DASH – 1 voix. »

L’introduction du vote via les des masternodes fractionnés peut modifier la dynamique du vote au-delà de la simple ouverture d’un nouveau bassin d’électeurs. Selon Rud, l’ajout de la fonction de  » délégué  » pourrait faire en sorte que les détenteurs d’un nombre relativement insignifiant de Dash aient une influence beaucoup plus grande s’ils sont des électeurs plus actifs que leurs homologues :

« Nous possédons actuellement 17 masternodes, ce qui est modeste dans l’ensemble, mais avec de plus en plus de membres qui se joignent à nous, je crois que nous verrons plus d’égalité lors des votes. Cependant, pour compenser cela, nous avons notre fonction de « délégué », que nous considérons comme une première dans l’industrie. Comme nous ne nous attendons pas à ce que tous nos membres se donnent la peine de voter (tout comme la plupart des masternodes actuels ne votent pas) – notre option « délégué », qui est la valeur par défaut, donne en fait une influence disproportionnée à ceux de nos membres qui votent, leurs votes étant amplifiés par tous ceux qui délèguent leur pouvoir de vote à la « sagesse de la foule (càd aux membres des nœuds) ». Qui sait, peut-être qu’un vote de 500 DASH qui vote un OUI ou NON pourraient être suffisants pour obtenir 10 votes ou plus de la part du pool MNs de CrowdNode. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de voir ce jeu se dérouler. »

Actuellement, la majorité des masternodes du réseau Dash ne participent pas régulièrement à la plupart des cycles électoraux. Bon nombre des principales propositions ayant fait l’objet d’un vote visible sur Dash Nexus a reçu aujourd’hui moins de 1 500 votes sur un total de 4 547 masternodes actifs au moment de la rédaction du présent rapport.

Il n’est pas encore possible de procéder à un vote fractionnaire sans aucune confiance

Bien que les nouvelles offres de CrowdNode constituent certainement un pas important vers l’ouverture de la gouvernance à une participation beaucoup plus grande, un élément de confiance dans les tiers est toujours nécessaire. Malgré l’inclusion de masternodes à clé partagée dans la récente version 0.13 de Dash et d’une clé de vote séparée, les utilisateurs qui confient leurs fonds à une autre partie sont toujours nécessaires. Selon Rud :

« En ce qui concerne la confiance, nous sommes encore limités par le protocole. Le vote délégué introduit avec la v0.13 est l’une des caractéristiques que nous ne pouvons malheureusement pas utiliser pour contourner la nécessité pour les membres de déposer chez nous. »

Cependant, Rud a souligné que CrowdNode a pris de nombreuses mesures pour minimiser cette confiance autant que possible, ce qui donne aux utilisateurs un risque extrêmement faible de compromettre les fonds en raison d’une foule de mesures de sécurité et pas un seul point de défaillance :

« Cependant, nous faisons tout ce que nous pouvons dans les limites du protocole pour assurer la sécurité des dépôts des membres. Dès le premier jour, nous avons utilisé la division 3-4 Shamir pour éliminer les points d’erreurs (perte de clés, vol physique,  » travaux internes « , etc.) et notre  » éjection parachute  » / dispositif d’homme mort, qui ne sécurise pas seulement les fonds des membres en cas de catastrophe majeure invalidant 2 ou plusieurs fondateurs, mais également comme une dissuasion contre toute menace ou tentative de coercition de la part des fondateurs de CrowdNode, en retirant complètement la motivation économique. Le DIP3 permet également une sécurité encore meilleure, puisque les clés de la garantie ne sont plus nécessaires pour l’entretien du masternode (ou de quoi que ce soit d’autre que le démontage du masternode). Nous sommes donc sur le point de migrer vers une division 5-6 Shamir des clés privées collatérales, où 2 des 6 clés sont stockées dans des coffres-forts et nous devons donc nous rencontrer dans une banque afin de toucher les garanties des membres. Il n’y a rien de plus sûr que cela. »