This post is also available in: deDeutsch pt-brPortuguês ruРусский enEnglish

Coinbase a noué un nouveau partenariat avec la branche britannique de Barclays pour offrir ses services à ses 12 millions d’utilisateurs, dont une grande partie habite au Royaume-Uni.

Le PDG de Coinbase a déclaré : « nous considérons cela comme une étape importante vers notre objectif, qui est de rendre les cryptomonnaies accessibles à tous ». Précédemment, les clients britanniques de Coinbase n’avaient d’autre choix que de passer par une banque en Estonie qui prenait de grosses commissions sur les échanges. Le nouveau partenariat sera d’abord ouvert à un petit groupe d’institutions, puis étendu à l’ensemble des clients du Royaume-Uni.

La Financial Conduct Authority (FCA) a en outre délivré une licence de monnaie électronique à Coinbase, ce qui lui permet de proposer ses services à 23 pays en Europe. L’année dernière, Barclays s’était déjà renseigné auprès de sociétés fintech et de la FCA pour intégrer le bitcoin au secteur financier. Ce partenariat se démarque totalement de la tendance actuelle des banques au Royaume-Uni et en Europe qui ferment leurs portes aux cryptomonnaies, craignant des réglementations.

Une nouvelle ère pour l’Europe

Londres est actuellement considérée comme la capitale financière de l’Europe, mais la décision de quitter l’Union européenne a mené de nombreuses banques à envisager de quitter Londres pour renforcer leur présence dans d’autres pays de l’Union. Ces banques craignent que l’UE impose des réglementations contraignantes aux marchés britanniques qui pourraient être néfastes pour leurs activités et leurs revenus. Des négociations sont toujours en cours, mais on peut déjà dire, en se basant sur les théories de David Ricardo sur l’avantage comparatif, que toute restriction des échanges fera du tort aux citoyens du Royaume-Uni et de l’Union européenne (les consommateurs finaux).

Barclays, une banque basée au Royaume-Uni, est une des grandes banques qui prévoit de ne délocaliser qu’une infime partie de ses opérations en dehors du Royaume-Uni. À première vue, il semblerait que son partenariat avec Coinbase pour s’étendre dans le domaine des cryptomonnaies est un moyen de profiter des nouvelles technologies et monnaies afin d’augmenter ses revenus. Cependant, si on regarde de plus près et qu’on prend en compte le climat politique du Brexit, on se rend compte que la banque voudrait limiter l’impact des restrictions imposées par l’Europe concernant les échanges bancaires et financiers entre le Royaume-Uni et les autres pays de l’Union. Si les réglementations européennes coûtent trop cher aux consommateurs des deux parties, davantage de consommateurs pourraient être attirés par les cryptomonnaies et les épargnes financières qu’elles proposent. Et lorsqu’ils auront choisi la monnaie qui leur convient le mieux, ils passeront par Coinbase et Barclays pour échanger leur euros et leurs livres sterling contre des cryptomonnaies.

Dash améliore le service aux consommateurs pour les cryptomonnaies

Dash travaille sans relâche pour apporter des améliorations au niveau du développement, des utilisateurs et des marchands. Ces améliorations n’ont peut-être pas un effet direct sur le cours de la crypto, mais elles améliorent lentement la blockchain et agrandissent sa base d’utilisateurs. Cela solidifie les fondations pour renforcer la communauté du Dash afin que celui-ci soit plus utilisé, et minimise sa volatilité future. Ces objectifs correspondent aux théories économiques selon lesquelles les produits et entreprises qui font tout pour répondre aux demandes du consommateur final finissent par réussir.

Si l’Union européenne choisit effectivement d’imposer des réglementations transnationales plus fortes aux banques et aux services financiers à cause du Brexit, ce qui pourrait causer du tort aux citoyens britanniques et à ceux de l’Union, ces mêmes citoyens seront encore plus motivés à chercher des alternatives. Dash peut fournir cette alternative puisqu’il crée de meilleures interfaces utilisateur pour faciliter l’utilisation de la crypto et de meilleures infrastructures pour supporter l’augmentation du trafic. En fait, Dash a déjà fait des efforts significatifs pour s’implanter en Grande-Bretagne.